Transmission : Jeunes talents

Le mois de Ramadan est un mois propice à la convivialité, à la tolérance, à l’écoute de l’autre. C’est également un mois où l’on doit être plus attentif à autrui. L’aménagement différent de la journée permet également de s’ouvrir -plus qu’en temps ordinaire- à la lecture, la musique, la poésie…
Durant ces trente jours d’ailleurs, la presse écrite, la télévision, la radio… enregistrent des points non négligeables. Pourquoi donc ne pas mettre à profit ce mois, pour -outre le recueillement- s’ouvrir aux jeunes talents. Je m’explique: le Maroc regorge de jeunes, anonymes et disposant de peu de moyens, possédant un don qui ne demande qu’à s’épanouir. Ce peut être en musique, en théâtre, en écriture, en poésie… Ne serait-il pas possible que certains ouvrent leurs pages, d’autres leurs ondes, d’autres encore leurs images à ces jeunes talents avides d’un espace où s’exprimer, où se faire connaître? Donner leur chance à ces jeunes serait le bienvenu et le faire justement au cours du mois qui vient, particulièrement judicieux. Ainsi les émissions de variétés, les jeux et autres concours, mais aussi les pages «société» et les pages «culture» pourraient-ils devenir autant de tremplins. Gageons aussi que par là-même notre cinéma, ainsi que notre paysage musical et litéraire, notre panorama télévisuel ne pourraient que s’en trouver enrichis. Un «coup de jeunesse» est nécessaire dans tous ces domains, non pas parce que les «aînés» auraient démérité mais parce que l’on ne peut ignorer ou laisser en marge tous les jeunes qui ont du «talent à revendre». C’est d’ailleurs la force d’une culture que de savoir s’ouvrir, coopter les nouveaux courants, intégrer les nouvelles formes d’expression…
La jeunesse a cette caractéristique de savoir coller à son époque et permettre ainsi aux différents médias, aux différents vecteurs d’être en phase avec la population. Faisons une place, «sa place» à la jeunesse : deux occasions vont d’ailleurs le permettre.
La première, ce dimanche à 16 heures au complexe Mohammed V où les jeunes talents de hip-hop et de break-dance vont se produire lors d’un spectacle gratuit et la deuxième, lors d’un «Ftour» trés spécial le dimanche 17 novembre… dont je vous reparlerai!
D’ailleurs pour donner l’exemple et lancer le mouvement, si vous vous sentez un talent d’écrivain, de journaliste, de poète… faites moi parvenir, au journal, les fruits de vos travaux et ALM publiera les meilleurs d’entre eux!
Bon Ramadan et à vos plumes !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *