Transmission : L’enjeu de la jeunesse

Transmission : L’enjeu de la jeunesse

La campagne des communales débute et déjà un certain nombre de commentateurs s’inquiètent du futur taux de participation . A juste titre d’ailleurs,car l’enjeu est de taille :il s’agit ni plus ni moins que de l’avenir immédiat de nos communes, donc de notre quotidien, celui qui nous touche dans notre vie, dans notre proximité. Un reportage de 2M montrait déjà les premières réactions de jeunes de Casablanca, qui n’étaient, il est vrai, guère encourageantes : ces jeunes ne se montrant que très peu intéressés par ces élections. Et pourtant… pourtant… un effort certain a été fourni : communication et transparence préconisées et pratiquées par l’administration, rajeunissement des candidats, rejet des candidatures douteuses… Il s’agit à présent de faire en sorte que la campagne soit suffisamment intéressante, percutante et proche des préoccupations réelles et concrètes des gens, pour susciter l’attention puis l’adhésion de la population. La jeunesse doit représenter, en l’occurrence, une cible privilégiée : en effet par décision Royale, l’âge du droit de vote a été baissé à 18 ans, la campagne d’inscription en direction des jeunes a été importante et l’on assise de plus en plus à un engouement pour l’engagement associatif de ces mêmes jeunes. Il serait formidablement paradoxal et préjudiciable que cette même jeunesse ne se sente pas concernée par l’enjeu des élections communales. Or cette partie de l’électorat, au même titre que la population féminine, sera difficile à convaincre : en effet, revenus de beaucoup de choses, échaudés par l’exemple de leurs aînés, réticents à accorder leur confiance, il faudra aux candidat(e)s beaucoup de persuasion et de sincérité dans leurs discours. L’heure n’est certes plus aux promesses mais bel et bien aux engagements concrets et basés sur la proximité et la sincérité. La démocratie locale, la citoyenneté, le civisme représentent les axes majeurs de cette campagne qui débute. Puis les candidat(e)s être à la hauteur des attentes et de l’espoir qu’ils sauront faire naître. La jeunesse -avenir de notre pays- est un enjeu majeur ; sa défection serait un très mauvais point pour nous tous.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *