Transmission : Les jeunes, acteurs du changement

Transmission : Les jeunes, acteurs du changement

Samedi 12 juin, il faisait très chaud à Béni-Mellal -aux alentours de 40°-, mais il faisait sûrement plus chaud encore dans les esprits et les coeurs des jeunes des quartiers de cette ville. Le motif ? L’inauguration de l’association «Emergence Béni-Mellal»! Depuis des semaines, ils préparaient ce lancement -synonyme pour eux- de départ pour les activités qu’ils ambitionnent de mettre en oeuvre pour la jeunesse de la ville. Ambitieux, volontaires, impatients… ces jeunes le sont, et ils avaient choisi de mettre cette journée sous le signe de la mise en valeur des jeunes talents issus de leurs quartiers. Peinture, musique, chant, théâtre, sketchs… pendant 3 heures, ces jeunes ont montré au public venu en masse, aux élus, aux autorités… ce qu’ils savaient faire. Mais ce qui a beaucoup frappé c’est la responsabilité, la profondeur émanant de leurs discours : l’envie qu’ils ont d’avancer, de bouger et en même temps d’aider leur ville à progresser, à aller de l’avant.
C’est là que l’intervention de Naïma Lemcherqui -invitée d’honneur de ces jeunes qui lui ont témoigné beaucoup d’affection- prend toute son ampleur : en effet, tout au long de son discours, Naïma s’est efforcée d’encourager ces jeunes mais aussi de leur montrer à quel point ils avaient de raisons d’être fiers et d’aimer leur ville et leur région. Et si la reconquête de cette jeunesse passait par là : redonner l’amour, le respect, la dignité de la ville, de la région où elle vit, à cette jeunesse. Retrouver l’attachement à sa terre, son quartier, sa ville, s’en sentir co-responsables n’est-il pas un des plus sûrs moyens d’oeuvrer contre la résignation, le sentiment d’exclusion, l’exode ou le désintérêt ?
Il est important qu’après Meknès et Béni-Mellal d’autres régions favorisent l’émergence d’associations de jeunes, par les jeunes, pour les jeunes… Cette jeunesse qui aura l’occasion de montrer son savoir-faire ce week-end à Casablanca puisque l’idée proposée par les associations du Réseau Maillage à Mr le wali -qui l’a accepté d’emblée- d’organiser la fête mondiale de la musique sous le thème «Faites la musique dans vos quartiers» permettra avec le concours du CRT et de la wilaya et grâce à des sponsors tels Marionnaud et LG, de mettre en scène 40 groupes de jeunes talents dans toutes les préfectures , parrainés par les «Grands-frères» que sont Nass El Ghiwane, Jil Jilala, Lemchaheb, Bnat El Ghiwane, Mesnawa… etc. Le dimanche sera réservé à la projection de films musicaux sur grand écran, réservés à un public familial et offerts par une jeune Marocain, Nordine Bachar, rentré de France pour installer un studio d’enregistrement et une école d’audiovisuel à Dar Bouazza.
Le lundi 21 juin, ce sont les jeunes de Rabat-Salé qui offriront une fête de la musique aux habitants du quartier Takkadoum… Lorsque l’on fait sa place à la jeunesse, elle montre qu’elle sait l’occuper.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *