Transmission : L’informatique à portée de tous ?

La réponse est quasiment dans la question : en effet, lorsque l’on constate le prix d’une rentrée des classes, tout particulièrement pour les familles à faible revenu, pour les familles nombreuses, lorsque l’on voit l’état de pauvreté de nombreuses écoles, lorsque l’on connaît la pénurie en matière d’infrastructure culturelle, de maisons de jeunes ….. il devient alors évident que, malgré toute la volonté, la jeunesse est encore loin de pouvoir prétendre s’initier à l’informatique, accéder à la maîtrise de l’Internet et se frotter aux nouvelles technologies.
Bien sûr, dans chaque quartier poussent aujourd’hui des «Cybers», mais le prix d’accès même modique et l’encombrement ne les rendent pas aussi attractifs que l’on aurait pu le souhaiter. C’est pourquoi je voudrais ici saluer et encourager l’initiative prise par de jeunes étudiants casablancais de familles modestes et de quartiers populaires de créer «L’Association marocaine des jeunes informaticiens, dont l’un des objectifs prioritaires est justement de permettre l’accès à l’informatique des jeunes de milieu défavorisé.Dans la droite ligne des associations des jeunes créées ces derniers mois au sein du réseau «Maillage», ces jeunes surdoués en informatique ont en effet décidé de mettre leur savoir-faire au service du plus grand nombre et de se prendre en charge en montant leur association: l’AMJI. Leur volonté est donc d’équiper un local destiné à l’informatique et de se transformer en « personnes ressources », bénévolement.
Pou cela, bien sûr, ils ont besoin d’aide, de soutien et tout particulièrement d’ordinateurs susceptibles d’être mis à la disposition de l’AMJI au bénéfice des enfants et des jeunes des quartiers populaires.
Mercredi prochain, ces jeunes tiendront une réunion à l’Hermitage en compagnie des membres des associations de jeunes des différents quartiers de Casa : si vous lisez ces lignes et que vous souhaitez parrainer cette initiative par le don de matériel et accroître ainsi la viabilité de leur projet, sachez que votre geste et votre aide leur seront précieux.
Véritable travail de fourmis, ce militantisme de proximité n’est-il pas l’un des meilleurs moyens d’aider au civisme, à la citoyenneté qui passent, avant tout, par l’instruction.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *