Trois diagnostics et… un enterrement ?

Trois diagnostics et… un enterrement ?

Bref, personne ne sait au juste. J’en discutais dimanche dernier avec ma nièce qui est en 3ème année de médecine et qui a toujours été très studieuse, mais qui a de plus en plus peur de prendre goût à cette grève dont elle ne voit plus l’issue. Pour rigoler, elle m’a dit que si je l’attendais pour être soigné à l’œil, je devais patienter encore très longtemps. Et puis, voilà que, subitement, le dossier semble enfin bouger.

En effet, après avoir été écoutés religieusement la semaine dernière par le Chef du Gouvernement en personne, les représentants des étudiants ont été reçus par les deux ministres concernés, dont un jusque-là n’avait donné aucun signe qu’il l’était vraiment. Le communiqué publié a été aussitôt rejeté par les étudiants car pas très clair à leurs yeux. Pourtant les deux ministres y ont juré qu’ils allaient poursuivre le dialogue «jusqu’à l’aboutissement à un consensus ou à tout autre projet alternatif de façon à garantir les droits et devoirs aussi bien des citoyens que du corps médical». Pas très clair? Là, vraiment, les étudiants exagèrent.

A demain

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *