Tu ne te sucreras point

Tu ne te sucreras point

Je vous explique. Le décret instaurant une suppression progressive de la subvention du sucre devrait entrer en vigueur dès janvier 2016. Plus beau cadeau de fin d’année, tu meurs… de diabète. Blague à part, depuis le temps qu’on en parle, il fallait bien que ça arrive un jour.

Les amoureux du 2ème poison blanc – après le sel – n’ont plus que leurs yeux pour pleurer ou leur thé à la menthe où se noyer. Bon, c’est vrai que cette suppression sera progressive – 0,15 DH par kg et par mois – c’est-à-dire peu à peu, mais c’est ce qu’on pourrait appeler «s’appauvrir à petit feu». Cela dit, je ne voudrais pas donner l’impression que je proteste.

Personnellement, je n’ai jamais été un grand amateur de sucre et je disais souvent, en plaisantant à peine, que « je ne sais pas me sucrer ». Depuis déjà plusieurs mois, je ne sucre ni mon café ni mon thé, et je me contente d’une ou deux dattes par jour.

Je ne dis pas que tout le monde devrait faire comme moi, mais si chacun et chacune d’entre nous diminuait sa dose quotidienne de sucre, au moins on va se venger du gouvernement en le privant en partie des super taxes qu’il se fait sur le dos de notre cuillère à sucre. C’est juste une suggestion…

A demain

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *