septembre 22, 2018

 

11ème Festival de Fès de la culture soufie : Françoise Atlan et les femmes de Chefchaouen ouvrent le bal

11ème Festival de Fès de la culture soufie : Françoise Atlan et les femmes  de Chefchaouen ouvrent le bal

Le Festival de Fès de la culture soufie entame sa deuxième décennie. La 11ème édition de cette grandiose manifestation spirituelle, initiée par les associations du Festival de Fès de la culture soufie, présidée par Faouzi Skali, et Fès Saïss, se tiendra du 20 au 27 octobre. Comme l’annonce la plate-forme de l’événement, cette édition sera dédiée à la «Présence du soufisme». De quoi abonder dans le sens de l’esprit du festival qui se veut, selon les initiateurs, de «faire connaître à l’international une image positive de l’Islam, grâce au langage universel d’ouverture et de paix que prône la voix spirituelle qui l’habite». Le soufisme étant cette voix.
Pour célébrer ce soufisme, le festival, organisé depuis 2007 sous le Haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, sera marqué par la participation de différents artistes et penseurs issus des quatre coins du monde.

En détail, l’ouverture officielle de l’événement sera, selon la même source, suivie d’une création artistique intitulée «Odes aux femmes mystiques». Ce sont ainsi l’historienne Carole Latifa et la chercheuse Leili Anvar qui ouvriront le bal des débats. Pour leur part, la chanteuse Françoise Atlan et les femmes de Chefchaouen rythmeront la soirée du samedi 20 octobre. Le lendemain, deux tables rondes approfondiront les débats autour du thème du festival. La première est intitulée «Le soufisme : un paradigme de civilisation ». La deuxième étant «Le soufisme au féminin». En soirée, c’est la Tariqa Boutchichiya qui bercera les âmes des festivaliers. Le 22 octobre, les tables rondes s’enchaîneront avec «El Andalous : un creuset de rencontres mystiques, l’influence d’Ibn Abbad» ainsi que «La Tijaniya et l’Islam africain». Le concert de la soirée du même jour sera animé en première partie par Leili Anvar qui donnera un «récital mystique et poétique » afin de donner libre cours à la Tariqa Sqalliya.

La journée du 23 octobre sera, à son tour, marquée par l’organisation des deux tables rondes «Les hauts lieux du soufisme» et «Penser le spirituel». Dans la partie concerts, ce sera au tour de la Tariqa Sharqawiya de monter sur scène. La journée suivante, il sera question de «soufisme et art contemporain». Une deuxième table ronde, prévue le même jour, sera dédiée à «Ibn Abbad Ar-Roundi et le modèle de la spiritualité maroco-andalouse». En soirée, les adeptes du festival découvriront la Tariqa Rissouniya. «Les mausolées de Tambouctou» font également partie du programme de la matinée du 25 octobre. En après-midi, les festivaliers auront rendez-vous avec la projection d’un film. Quant à la soirée, elle sera rythmée par la Tariqa Wazzaniya. De quoi permettre aux festivaliers de découvrir différentes Tariqas. Le lendemain deux tables rondes intitulées «Le soufisme aujourd’hui : vers la création d’un patrimoine culturel vivant» ainsi que «soufisme et coaching : le soufisme au cœur de l’action» seront organisées. Le concert de la soirée sera animé par «L’Ensemble Al Firdaous de Grenade – Ali Keeler et Marouane Hajji». Pour la clôture, le festival, qui livrera une synthèse des tables rondes, laisse le meilleur pour la fin. Ce sont les derviches et chants spirituels du Châm qui égayeront le spectacle de clôture du festival.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *