13ème édition du Festival national de théâtre de Meknès : Les troupes de théâtre boycottent la compétition

13ème édition du Festival national de théâtre de Meknès : Les troupes de théâtre boycottent la compétition

Pour la 13ème édition du Festival national de théâtre de Meknès qui se poursuit jusqu’au 22 juin, 11 troupes de théâtre sur 12 ont annulé leur participation à la compétition officielle de l’événement. Le programme hors compétition n’est pas en reste, 10 troupes sur 14 l’ont boycotté. C’est ce qu’a indiqué à ALM Hassan Nafali président du Syndicat marocain des professionnels du théâtre. La décision de boycotter le festival du ministère de la Culture a été prise dans l’urgence le 12 juin par la coordination des troupes de théâtre nationales regroupant une soixantaine de troupes soutenue par le Syndicat marocain des professionnels du théâtre et l’Association des lauréats de l’Institut supérieur d’art dramatique et d’animation culturelle. Ceci intervient suite à la signature entre le ministère de la Culture et celui des Finances d’un nouveau projet sur la réforme du mécanisme du fonds de soutien au théâtre le 10 juin. Projet critiqué et refusé par la majorité écrasante des intervenants et professionnels du théâtre. «Le projet du ministère de la Culture concernant le fonds de soutien au théâtre est venu retirer tous les acquis des professionnels. Nous avons envoyé à plusieurs reprises des correspondances mais sans aucune réponse de la part du ministère. Bien au contraire, ce dernier est allé de l’avant et a signé son projet avec le ministère des Finances. Il ne manque que sa publication dans le Bulletin officiel pour sa mise en œuvre», a indiqué à ALM Hassan Nafali, président du Syndicat marocain des professionnels du théâtre. Et d’ajouter : «Nous sommes bien sûr d’accord pour le fait de réformer le secteur, mais ceci doit se faire avec la concertation des premiers intéressés et non d’une façon unilatérale et excursionniste». Pour sa part, le ministère de la Culture affirme : «Le syndicat n’a envoyé aucune «lettre officielle», pour convenir d’un rendez-vous avec le ministre ou proposer des solutions qui expriment sa bonne foi pour l’ouverture d’un dialogue», lit-on dans un communiqué publié sur le site du ministère. Ce dernier dément aussi le fait que le projet de réforme ait été fait d’une manière unilatérale ainsi que l’exclusion du syndicat précisant que ce dernier a refusé une invitation envoyée le 22 avril. Par ailleurs, les professionnels du théâtre reprochent au nouveau projet du fonds de soutien plusieurs nouvelles dispositions visant à réduire les frais. Ainsi le nouveau projet engage les troupes à se produire cinq fois pour le compte du ministère, au lieu de deux présentations traditionnelles. La commission du fonds de soutien devra désormais visionner les candidats à travers des CD au lieu de se déplacer pour apprécier le spectacle vivant. Selon Nafali, aussi aucun représentant du syndicat n’est dans la commission. Les nouvelles dispositions stipulent que les troupes qui bénéficieront du fonds de soutien à la production seront exclues du fonds de soutien à la diffusion. Les rémunérations des membres de jury ont également été réduites de 1200 DH le déplacement à 10.000 pour toute la mission avec l’obligation de ne pratiquer aucun métier durant la saison théâtrale qui peut durer plus d’une année et induit plusieurs déplacements.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *