13ème Tremplin : Dix-huit jeunes groupes en compétition

13ème Tremplin : Dix-huit jeunes groupes en compétition

Sur fond de catastrophes, de tsunami et de centrale nucléaire en ébullition, la jeunesse d’aujourd’hui foisonnante avec ses hommes et ses femmes, connectée au monde et respirant par un masque à gaz est en quête de liberté, d’ air frais. C’est le message un peu grave et ancré dans l’actualité que transmet l’affiche en blanc et noir de la 13ème édition du Tremplin. Cet événement organisé par l’association l’EAC-L’Boulvart aura lieu du 13 aux 15 mai aux abattoirs de Casablanca. Pour l’équipe EAC-L’Boulvart «prendre la décision de maintenir le Tremplin en le sachant à l’avance déficitaire de quelques centaines de milliers de dirhams n’a pas été de toute simplicité». Selon Hicham Bahou, co-fondateur de cette manifestation, le budget de cette année oscille entre 600.000 DH et 1,5 million DH en comptant les déficits. «Mais le choix se devait être structurel, parce c’est là la raison même d’être de l’EAC-L’Boulvart : Mettre en place et renforcer des structures d’encadrement et de soutien à la création urbaine. Mais encore, les pérenniser contre toute incertitude… », soulignent les organisateurs. Ainsi, à l’instar des autres éditions, le 13ème tremplin permettra à dix-huit jeunes groupes en compétition venant de tout le Maroc de partager leur art, leur vision du monde avec les adeptes de musique actuelle. Deux vainqueurs par catégorie (Rock/Metal, Hip hop et Fusion) seront désignés par le jury qui assistera aux concerts de la scène de la compétition les après-midi (de 15h à 18h) du 13 au 15 mai aux abattoirs de Casablanca. Par ailleurs, cet événement, concentre cette année, en plus de la compétition des jeunes musiciens, une programmation d’artistes confirmés initialement programmés pour L’Boulevard. Puisque ce dernier ne sera pas cette année. «Pour le public de L’Boulevard, le week- end au COC est irremplaçable. A ceux-ci, cette 13ème édition du Tremplin réservera tout de même deux rendez-vous spéciaux, notamment Transik, résidence de création Maroc-Espagne-Sénégal et le groupe suédois de death métal Arch Ennemy, en concert le samedi 14 mai», indiquent les organisateurs. Il s’agit d’une programmation qui prévoit  en tout 33 artistes nationaux et internationaux, tous les soirs de 18h à 23h. Le Tremplin c’est aussi des activités parallèles Souk Associatif, urbain et musical, ateliers. Entrée gratuite. Par ailleurs, des événements comme le Tremplin, L’boulevard «ne sont que la partie visible de l’iceberg», selon Bahou puisque un travail en amont se fait tout au long de l’année, notamment au Boultek, centre de musiques actuelles domicilié au sous-sol du teknopark à Casablanca. Cet espace est désormais doté de trois studios de répétitions en activité depuis 6 mois et qui peuvent être sollicités par les musiciens sept jours sur sept ainsi que les soirs jusqu’à 22h30. Une trentaine de groupes y répètent depuis près de six mois. Des projets s’y développent tous les jours. On le répétera toujours, «un projet tel que le Boultec et des espaces culturelles modernes, bibliothèques, ateliers, espace d’art… en phase avec le besoin vital d’expression des jeunes, leur soif d’évolution et de savoirs doivent exister dans chaque ville, et dans chaque quartier».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *