14ème FIFM : Isabelle Huppert tiendra le rôle de présidente du Jury

14ème FIFM : Isabelle Huppert tiendra le rôle de présidente du Jury

La comédienne française, Isabelle Huppert, tiendra le rôle de présidente du Jury Long Métrage de la 14ème édition du Festival International du Film de Marrakech (FIFM), qui se déroulera du 5 au 13 décembre 2014.
Un choix glamour et cinéphile à l’image de la vocation internationale du  Festival de Marrakech. Isabelle Huppert qui s’est déjà prêté à l’exercice au festival de Cannes en 2009 succède ainsi à des plus grandes figures du cinéma international qui ont présidé le jury du festival de Marrakech, notamment le réalisateur serbe Emir Kusturica en 2011, le britannique John Boorman en 2012 et  l'américain Martin Scorsese en 2013. 
«Je suis très heureuse de répondre à l'invitation du Festival de Marrakech pour présider cette quatorzième édition. Je serai ravie d'aller à la rencontre du public marocain, de partager sa curiosité, son enthousiasme et sa soif de découvrir des cinématographies du monde entier comme les sélections précédentes nous en ont donné l'occasion», a déclaré l’actrice qui sera la troisième femme à présider le Jury Long Métrage du Festival de Marrakech après Charlotte Rampling en 2001 et Jeanne Moreau en 2002.

Isabelle Huppert a tourné avec les plus grands réalisateurs d'Europe, d'Amérique et d'Asie, alternant les genres et excellant dans tous les registres. Isabelle Huppert a été révélée au grand public avec "La Dentéllière" de Claude Goretta. Prix d'Interprétation à Cannes pour son rôle dans Violette Nozière de Claude Chabrol, elle tourne dès lors avec les cinéastes les plus exigeants en France (Jean-Luc Godard, Maurice Pialat, Benoit Jacquot) comme à l'étranger (Michael Cimino, Andrzej Wajda, Marco Ferreri, Joseph Losey). 
Indissociable de l'œuvre de Claude Chabrol, qui lui a offert quelques-uns de ses plus beaux rôles, Isabelle Huppert entretient également une relation particulière avec Michael Haneke qui lui offre, avec "La pianiste", son second Prix d'Interprétation à Cannes. Tout en tournant avec des cinéastes confirmés (Jacques Doillon, Olivier Assayas, Patrice Chéreau) ou prometteurs (Joachim Lafosse, Ursula Meier), Isabelle Huppert travaille également avec des réalisateurs asiatiques tels que Rithy Panh (Un barrage contre le Pacifique), Brillante Ma. Mendoza (Captive) ou Hong Sangsoo (In another Country). 

Plus récemment, elle a tourné avec Marco Bellocchio (La Belle Endormie).

C'est aujourd'hui une immense figure du septième art qui vient inscrire son nom au FIFM, avec toujours cette vocation du festival qui est une ouverture sur le monde, avec de grandes valeurs artistiques et un réel sens de partage.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *