16ème édition du Festival Gnaoua et musiques du monde : De la transe en l’air !

16ème édition du Festival Gnaoua et musiques du monde : De la transe en l’air !

Pour sa 16ème édition, le Festival Gnaoua et musiques du monde promet du lourd. Ce festival qui ambitionne bientôt de figurer sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’Unesco offrira une programmation aussi riche que divers ifiée et fera baigner, du 20 au 23 juin 2013, son public dans l’atmosphère féérique de la culture gnaouie, du jazz, du blues, du soul et de la fusion.
Des têtes d’affiche comme Youssou N’dour, également ministre du tourisme et des loisirs du Sénégal, et qui ne s’est d’ailleurs pas produit sur scène depuis un moment, Karim Ziad, un des meilleurs batteurs de la scène actuelle et co-directeur artistique du festival, Nneka, une étoile montante dans le monde de jazz actuellement, le bassiste camerounais Richard Bona, et tant d’autres artistes d’un calibre non moindre feront vibrer les scènes de la cité des alizés tout au long de la tenue du festival. Fidèle à son âme gnaouie, ce festival ne peut se tenir sans la participation des ténors de cette culture venus des fins fonds de l’Afrique et dont les rythmes n’ont cessé d’ensorceler le public. Comme le précise le mâalem Abdeslam Alikane, co-directeur artistique du festival,  «la 16e édition du Festival Gnaoua d’Essaouira restera fidèle à sa vocation».
A cette magie promise prendront part vingt-sept véritables maîtres de cérémonie, les mâalems gnaouis. On en cite notamment le maâlem Hamid El Kasri, le maâlem Aziz Baqbou et le maâlem Mohamed Kouyou qui d’ailleurs accompagnera les percussions des 10 musiciens de la troupe émiratie Anahdi Al Bahri et qui épouseront, en toute harmonie, ceux des 10 percussionnistes de la troupe Houwara de Taroudant. En solo, en fusion, ou en concerts intimistes, une chose demeure sûre, il y aura de la vraie transe en l’air. «L’année écoulée, plusieurs maîtres gnaouis nous ont quittés, les Maâlems gnaouis du Maroc offriront le meilleur de leur musique à la mémoire de ces maîtres lors de nuits chargées en émotion», notent les organisateurs de cette édition 2013 qui n’ont pas omis de rendre hommage à ces grandes figures gnaouies. Il s’agit en effet du maestro du groupe légendaire Nass El Ghiwane Abderrahmane Paco, le grand maître gnaoui Chérif Regragui et maâlem Abdellah Guinea à la mémoire desquels les maâlems gnaouis du Maroc offriront le meilleur de leur musique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *