19ème édition du Festival de Fès musiques sacrées du monde : Fès chantera «Andalousie, mon amour»

19ème édition du Festival de Fès musiques sacrées du monde : Fès chantera «Andalousie, mon amour»

Le rendez-vous incontournable des mélomanes en quête du beau, profond et spirituel est de retour. La programmation de la 19ème édition du Festival de Fès musiques sacrées du monde enfin dévoilée, elle promet gros et rendra hommage à la culture andalouse tout en faisant emporter le public dans un monde musical aussi diversifié que magique. Ce «yoga» musical se tiendra du 7 au 15 juin 2013 dans la ville spirituelle de Fès. Cela va faire deux décennies que ce Festival œuvre aÌ€ valoriser le patrimoine culturel et aÌ€ faire de la ville de Fès une vraie référence de paix, de dialogue et de création.  Si l’année passée, le Festival de Fès avait choisi de réenchanter le monde par la poésie en rendant hommage au grand poète Omar Al Khayyam, cette année c’est Fès l’andalouse qui sera à l’honneur. Autour de la poésie toujours, la création culturelle de cette édition prometteuse se fera autour d’un poème lyrique d’Ibn Al Arabi, maître arabe-andalous du soufisme islamique.
Le choix du theÌ€me «FeÌ€s l’Andalouse» n’est certes pas anonyme. Il y a un millénaire de cela, le Royaume de Grenade a vu le jour et cette 19ème édition  n’est autre que consécration d’une histoire que FeÌ€s a partagé avec l’Espagne du Moyen Age et reconnaissance au grand apport de la culture andalouse dans l’instauration de la paix, de l’échange et de la tolérance entre Orient et Occident.  
Au rendez-vous cette année des artistes venus du monde entier afin de célébrer la paix et la spiritualité. En ouverture, vendredi 7 juin, Fès va vivre «L’amour est ma religion», un spectacle poétique, chorégraphique et musical dont la mise en sceÌ€ne a été faite par Andrés Marin, un grand artiste du flamenco actuel. Jusqu’au 15 juin, les mélomanes, venus savourer les rythmes apportés par cet évènement culturel de grande taille, verront défiler des groupes musicaux des quatre coins du monde. La Mongolie, la GreÌ€ce, la Turquie,la Mauritanie, l’Espagne, le Liban, l’Inde, la Martinique, l’Egypte, l’Algérie, le Bouthan, la Syrie, la Palestine ou encore les Etats-Unis et la  France. Parallèlement à cette ode à l’universalité de la musique, plusieurs ateliers débats et expositions animeront la ville de Fès. «Parce que l’Andalousie a été riche de débats savants et d’échanges, le Forum de FeÌ€s ponctuera les quatre premières matinées sur le theÌ€me «Nouvelles Andalousies : solutions locales pour un désordre global», lit-on sur un communiqué de la Fondation Esprit de FeÌ€s.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *