1er Prix Miloud Chaabi de la réussite: Une consécration qui récompense deux autodidactes pour donner l’exemple

1er Prix Miloud Chaabi de la réussite: Une consécration qui récompense deux autodidactes pour donner l’exemple

«Avec ce prix, nous voulons raconter Miloud Chaabi autrement à travers des parcours d’autodidactes marocains qui ont marqué par leur persévérance, audace et confiance en eux».

Cela fait déjà un an que le célébrissime homme d’affaires, Miloud Chaâbi, a tiré sa révérence. Cette date est gravée dans la mémoire de sa famille, notamment sa fille, Asmaa, ayant organisé, jeudi dernier à Rabat, une cérémonie en hommage au défunt. Une opportunité pour évoquer le parcours de celui-ci comme l’illustre un documentaire projeté par l’occasion. Un film où la fille remonte les moments partagés avec le père et exprime son attachement à celui qui lui soufflait l’idée de «femme de fer».

L’hommage dédié au défunt est aussi l’occasion pour lancer le Prix Miloud Chaabi de la réussite. L’objectif étant, selon Nezha Hami Eddine Mazili, consultante, coach et coordinatrice de ce Prix, initié par la fille, Asmaa, «de pérenniser le legs de Miloud Chaabi qui, en plus d’être un homme d’affaires, a légué pour aux Marocains un bien immatériel, à savoir son parcours». Ce Prix, qui est à sa première édition cette année, est également destiné, selon sa coordinatrice, à commémorer l’audace et la créativité du défunt. «Ce prix distingue ceux et celles qui sont partis de rien, qui n’ont pas renoncé devant les difficultés et les obstacles, qui croient en leur bonne étoile et qui ont su faire de l’impossible un problème pour la réussite», précise Mme Mazili en dévoilant davantage les dessous de cette consécration. «Avec ce prix, nous voulons raconter Miloud Chaabi autrement à travers des parcours d’autodidactes marocains qui ont marqué par leur persévérance, audace et confiance en eux», enchaîne-t-elle en rappelant que ce prix est destiné à donner l’exemple. «Notre ambition à travers ce prix c’est à la fois de rendre hommage aux autodidactes et de paver la voie à d’autres et leur donner envie de passer à l’action», poursuit la coach en rappelant que ce prix annuel distingue deux autodidactes. «Un homme et une femme qui ont eu un parcours époustouflant et exceptionnel», détaille-t-elle en prenant appui sur le credo du conseiller de SM le Roi, André Azoulay, également présent à l’événement. «Des parcours qui ont force de valeur, force de modèle, force d’icône», indique-t-elle en rappelant les propos de M. Azoulay concernant ce prix qui distingue, selon elle, deux personnes ayant des parcours similaires à celui de Miloud Chaabi.

Ceci étant, cette 1ère édition consacre l’entrepreneure Aicha El Bekkali qui gère un salon approprié après en avoir ouvert d’autres avec difficulté. Et c’est le professeur et inventeur Rachid El Yazami qui lui remet le trophée. Le deuxième gagnant étant le photographe Mustapha Errami, qui subvient aux besoins de sa famille en exerçant ce métier. Un Prix qui lui est remis par la veuve du défunt, connue pour Mama Tajmouati. Un moment d’émotion.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *