«3ankabouth» à la Société Générale: Quand Amina Agueznay immortalise l’araignée

«3ankabouth» à la Société Générale: Quand Amina Agueznay immortalise l’araignée

Cette exposition traduit l’implication de Société Générale Maroc pour la promotion de l’art et de  la culture au Maroc, en contribuant ainsi au rayonnement de l’art contemporain, dans une démarche d’accompagnement des artistes marocains et de leurs créations.

3ankabouth-1L’espace d’art de la Société Générale de Casablanca accueille jusqu’à fin septembre l’exposition individuelle «3ankabouth» de l’artiste casablancaise Amina Agueznay. Ouverte aux amateurs de l’art, cette artiste casablancaise invite au voyage entre l’artisanat traditionnel et son regard contemporain. Elle expose, en effet, des œuvres immortalisant l’araignée, rappelant des cocons de soie ou des toiles épaisses, enchevêtrées et brodées. Il s’agit d’un travail manuel où le contraste de matières entre l’épaisseur du tissage et la finesse de ses bijoux exposés s’entremêlent.

«Amina Agueznay,  entourée d’artisans et de tisserands marocains, donne vie à la matière et au tissage, en créant de l’interaction entre la toile, l’espace, et le corps. Elle s’approprie ainsi l’Atrium en y insufflant un esprit contemporain sans le dénaturer», indiquent dans ce sens les organisateurs. Pour cette exposition, Amina Agueznay conçoit également ses œuvres ayant pour référentiel des tapis authentiques de l’artisanat traditionnel marocain, héritage de notre patrimoine artistique ancestral, sélectionnés par ses soins dans la collection des fonds d’objets d’art de la Fondation du Groupe Société Générale Maroc. De formation architecte, Amina Agueznay a étudié à la Catholic University of America. Elle a dirigé plusieurs projets architecturaux aux Etats- Unis. Elle investit ensuite le champ du design, de l’art et de la création du bijou, qui seront toujours chez elle marqués par sa culture et sa sensibilité d’architecte.

Depuis 1999, date à laquelle elle exposa à l’Institut du Monde arabe à Paris, elle ne cesse de participer à des défilés et à des expositions à travers le monde et d’animer des workshops au Maroc et à l’étranger. «Je suis une créatrice de matières avant toute chose. Au Maroc, je me définis comme une ramasseuse de galets, de bois flottés, de coquillages; je crée à partir de ces modules que j’ai collectés, ensuite je définis la structure de mes bijoux», indique–t-elle. Ceci étant, cette exposition traduit l’implication de Société Générale Maroc pour la promotion de l’art et de  la culture au Maroc, en contribuant ainsi au rayonnement de l’art contemporain, dans une démarche d’accompagnement des artistes marocains et de leurs créations. Une occasion d’explorer d’autres dimensions de la création artistique au Maroc. «Nous œuvrons depuis plus de 40 ans pour le développement et la promotion du patrimoine culturel, artistique et architectural au Maroc.

Nos actions visent à soutenir le patrimoine marocain sous toutes ses formes. Nous avons également à cœur, dans une démarche d’accompagnement des artistes et de leurs créations, de monter des projets inédits et innovants, comme c’est le cas avec l’ exposition «3Ankabouth» de l’artiste Amina Agueznay», a attesté Khalid Chami, président du directoire de Société Générale Maroc.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *