500 MDH alloués à la création de la chaîne de télévision amazighe

Un avenant au contrat-programme relatif à la chaîne de télévision amazighe, ayant trait aux dernières dispositions pour le lancement de cette chaîne, prévu dans neuf mois, a été signé, vendredi à Rabat, entre le gouvernement et la Société nationale de radiodiffusion et de télévision (SNRT).
Ce projet, auquel a été alloué un budget de 500 millions DH, étalé sur quatre ans, vise à renforcer cette composante de la culture nationale dans le paysage médiatique national. L’avenant a été signé par le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Khalid Naciri, le ministre de l’Economie et des Finances, Salaheddine Mezouar, et le président-directeur général de la SNRT, Fayçal Laraichi, en présence du directeur de l’Institut royal de la culture amazighe (IRCAM), Ahmed Boukouss. «La signature de cet avenant vise la mise en place du cadre juridique et des mesures pratiques pour le lancement de ce projet médiatique d’envergure», a indiqué, à cette occasion, M.Naciri.
La signature de ce document, qui coïncide avec la célébration du 60ème anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’Homme, concrétise la volonté royale pour la promotion des droits culturels et linguistiques de l’une des composantes essentielles de l’identité nationale, a-t-il ajouté. Le ministre a précisé que la chaîne de télévision amazighe constitue un nouveau jalon dans l’édifice de la consécration de l’identité marocaine, avec ses riches accumulations et ses divers affluents où la culture amazighe occupe une place de choix. De son côté, M. Boukouss a estimé que la création d’une télévision amazighe est un événement historique dans la mesure où elle constitue une étape essentielle dans le processus de renforcement du droit à l’information. Ce projet, a-t-il noté, est en harmonie avec les Hautes orientations royales concernant le nouveau concept des droits de l’Homme, en tant qu’un ensemble intégré et indivisible qui porte sur les droits politiques, économiques, culturels et sociaux. M. Boukouss a exprimé la disponibilité de l’IRCAM à offrir les expertises nécessaires à la chaîne dans le domaine de la langue et la culture amazighes pour garantir les conditions d’une meilleure la qualité.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *