A 86 ans, Henri Salvador est contre la retraite

Avoir «86 ans, c’est effrayant! Tous les matins, on se réveille avec quelque chose. Mais bon, je suis en pleine possession de mes moyens. Et surtout, je suis contre la retraite», confie le chanteur, distingué à trois reprises lors des Victoires de la Musique (meilleur artiste interprète masculin et meilleur album de variétés, pop pour «Chambre avec vue» en 2001 et meilleur spectacle de l’année en 2002). Dans cet entretien, Henri Salvador raconte avoir eu «trois carrières»: «la première où je chantais pour les gosses des chansons de Disney, la deuxième où j’ai fait des choses commerciales pour bouffer, et la troisième, maintenant, de crooner. C’est ce qui me plaît (…) Pour moi, c’est comme faire la cour à une femme». Le chanteur qui sera de retour sur scène en 2004 regrette par ailleurs que «certains se soient accaparés le succès» de son précédent album, «Chambre avec vue», sorti il y a trois ans. «Ils se sont permis de dire «Si Salvador est là, c’est grâce à moi». Et de poursuivre: «Je ne veux pas polémiquer, mais si (Benjamin Biolay) a été engagé chez Virgin, c’est grâce à moi. Je lui ai donné sa chance. Je suis généreux, mais je n’aime pas que l’on se foute de ma gueule». Interrogé sur les émissions «Star Academy» ou «Popstars», Henri Salvador déclare en outre que cela lui «donne envie de faire une école pour leur apprendre à se servir d’un micro (…). On fait du mal à la chanson qui est quelque chose de très sérieux», estime-t-il. «Une chanson, c’est une jeune fille de 16 ans vêtue d’une robe en dentelle marchant sur les Champs-Elysées. Actuellement, on lui met des haillons et on dit que c’est formidable».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *