A la une : Khyari et Fahid redeviennent complices

A la une : Khyari et Fahid redeviennent complices

Le litige, qui a été à l’origine de leur regrettable rupture, n’est désormais plus qu’un lointain souvenir. Mohamed Khyari et Abdelkhalek Fahid sont aujourd’hui bel et bien disposés à se réconcilier, après le malencontreux litige du mois de juin dernier. Contactés par «ALM», chacun a bien voulu présenter sa version du litige. Pour Mohamed Khyari, Fahid, « un ami de longue de date », n’aurait pu dû accepter de le remplacer dans l’émission en question. « J’ai résilié le contrat avec le producteur de l’émission à cause du non-respect du calendrier de tournage. Le retard devait être assumé par le producteur, d’autant plus que j’avais un voyage de travail à faire en Belgique », explique M. Khyari. Or, poursuit-il, « j’ai été étonné de constater, à mon retour de Belgique, que j’ai été remplacé par Abdelkhalek Fahid ». Ce dernier, de son côté, dit avoir mis Khyari au courant du « deal » qu’il a conclu avec le producteur de «Sir hta tji ». Plus encore, il se serait (sic) « mis d’accord avec Khyari pour qu’il aille à 2M où il avait déjà déposé un projet d’émission (Ndlr : «Ana w’ayalati, Moi et mes femmes »), et que je garde le rôle qui lui était destiné dans l’émission Sir hta tji ». Mais voilà, ajoute A. Fahid, après notre retour de Belgique, Khyari a remarqué que son projet pour 2M a été rejeté. Furieux, « c’est à moi qu’il a voulu faire porter le chapeau ». « Tu m’a caché ton contrat avec le producteur de Sir hta tji », m’a-t-il reproché. « Je jure, la main sur le cœur, qu’il était bel et bien au courant », confie A. Fahid. «Khyari a alors tout fait pour reprendre sa place dans l’émission précitée, ce qu’il a réussi à obtenir », regrette-t-il. Depuis, les deux humoristes ne causent plus. Cette rupture a eu pour conséquence de mettre en veilleuse l’activité de la compagnie « Al Masrah Al Bassit », créée en 2003 par les deux humoristes eux-mêmes. Après, chacun fera cavalier seul. A. Fahid crée sa propre troupe «Masrah Al Ayam » et monte un one-man-show intitulé « La tsal la tsawal », avec lequel il a fait une tournée nationale au mois de Ramadan dernier. M. Khyari, lui, se maintient dans l’émission « Sir hta tji ». La rupture a donc été bel et bien consommée. A la défaveur d’une longue amitié, qui a été cimentée par l’expérience des deux artistes avec la troupe «Masrah Al Hay », créée par  Ajil et Foulane. Une expérience qui se terminera en 1997, après une regrettable séparation entre les membres de « Masrah Al Hay». 
Qu’à cela ne tienne, les deux humoristes veulent aujourd’hui tourner la page. « Je suis maintenant prêt à me réconcilier avec Fahid, ce qui nous unit est plus important que ce qui nous a divisés», nous dit M. Khyari. Même son de cloche chez A.Fahid, qui nous a exprimé le même vœu.
Cette réconciliation revêt un aspect humain puisqu’elle permet aux deux artistes de renouer leur amitié, elle vient aussi sceller de nouveau un contrat moral et professionnel vis-à-vis d’un public qui aspirait à revoir les deux humoristes reprendre ensemble leur aventure artistique.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *