A la une : Zapping

Tout comme il ne faut pas abuser de trop manger pendant le mois du Ramadan, de même il ne faut pas trop regarder la télévision. Autrement, vous risquez une double indigestion. Mais si on devait choisir entre l’une et l’autre, mieux vaut avoir des crampes d’estomac que des maux de tête. En clair, l’indigestion estomachale serait plus clémente que l’abêtissement « intellectuel ». Les téléspectateurs en savent quelque chose.
Pendant le Ramadan, l’audiovisuel devient l’équivalent de l’ « idio-visuel ». Bien sûr, on ne va pas généraliser. Mais dans les proportions des débilités servies durant le Ramadan, l’exception ne fait pas le poids. Et moins encore la règle. Cette règle, – c’est-à-dire les débilités-, crève l’écran ! Si des humoristes font semblant de faire rire, faites également semblant de rire. Ne les prenez jamais au sérieux, ces comiques-là. Ils se prennent déjà au sérieux.
Alors, zappons. Conseil d’hygiène : N’écoutez pas trop la prose des  sitcoms, cela ne vous ressemble pas. L’un des critères majeurs du genre est bafoué : la vraisemblabilité. Or, ce que l’on nous a jusqu’ici présenté relèverait du surréalisme.
Toujours est-il que l’on soit à mille lieues des réelles préoccupations du Marocain, que l’on confond trop souvent avec misérabilisme. Mais passons, il y a le plus grave. Vous avez compris, il est question de ce détergent qui lave plus blanc que blanc! Tant que vous rompez votre jeûne, faites attention à trop regarder la pub. 2M, et à moindre échelle TVM, en fait trop. Mais alors trop ! Après une journée de carême, -avec ce que cela implique en termes de fatigue-, on est bombardé à longueur de prime-time de spots « odieux-visuels » ! L’argent de la pub, paraît-il, a plus de valeur que votre repos.
Pendant ce temps, vaut mieux décrocher votre poste. Et vous occuper à déguster vos plats ramadanesques. C’est mille fois mieux que de passer un sale quart d’heure à regarder des spots sur la lessive, le savon qui mousse et autres shampoings démêleurs. C’est simplement inopportun au moment où vous rompez votre jeûne. Attendez donc la fin de cette cascade pubeuse pour allumer votre poste. Peut-être se passera-t-il quelque chose avec les télé-feuilletons et autres téléfilms programmés pour ce Ramadan.
Plusieurs portent d’ailleurs la signature de réalisateurs marocains connus et reconnus (voir dossier à la Une). Pour le reste, ne vous attendez pas à grand-chose. Dans ce cas, le zapping est recommandé. Branchez-vous sur le satellite… Autant surfer sur une autre planète… 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *