Aadnane El Khaldi : Du scoutisme à la voie de la musique maroco-andalouse

Aadnane El Khaldi : Du scoutisme à la voie de la musique maroco-andalouse

Bien qu’il est un passionné de musique et de chant, il n’avait jamais envisagé de faire carrière dans ce domaine. Et pourtant, il marche avec détermination vers le professionnalisme. De son nom artistique Aadnane El Khaldi, ce Marocain âgé de 28 ans est à la fois interprète et compositeur. Il a hérité sa passion pour les notes et la mélodie, de son cercle familial. «Je suis originaire de la ville de Chaouen. L’atmosphère régnante dans mon entourage était purement artistique», souligne Aadnane El Khaldi. En effet, le jeune talent a été marqué dès son jeune âge par «la Taqtouqa » ainsi que les chefs d’œuvre d’Abdelkader Chequara et Farid El Atrach. Côté occidental, Aadnane a un faible pour le tempo latin notamment les «Gepsy King». C’est ainsi qu’il a marié les trois tendances à savoir (la Taqtouqua, le Tarab et le Flamengo) pour en faire son propre style musical. Par contre, il lui a fallu atteindre ses 15 ans pour que sa vocation fleurisse. «Au début, j’étais un passionné de piano. Je ne cachais pas ce don, mais en ce qui concerne le chant, je n’ai jamais eu le courage de faire partager cette passion avec les autres», souligne le jeune talent. C’est en intégrant le scoutisme à Mohammedia que Aadnane a décidé de bâtir son chemin artistique. «Dans le cadre des activités culturelles des scouts, mes compatriotes insistaient à ce que je leur présente quelques chansons», dévoile-t-il. Et de poursuivre: «Je répondais timidement à leur demande jusqu’à ce que le responsable de la colonie m’eut écouté. Il a été impressionné par la qualité de ma voix et m’a convaincu de persévérer sur cette voie». C’est ainsi que Aadnane el Khaldi a démarré sa carrière. Au fil du temps, il a monté son propre groupe. Baptisé Amar Band, Aadnane et compagnie ont remporté le Premier prix en 2006 au festival «Casafleur». Cette consécration était un élan pour cette graine de star pour marquer sa présence sur la scène musicale. Ainsi, en 2008 , Aadnane fait la rencontre de Saïd Taleb. Cette collaboration a donné naissance au premier album signé Aadnane El Khaldi. «L’album a connu un franc succès surtout qu’il a été présenté sous un style moderne alliant entre la culture marocaine et andalouse. Grâce à ce mélange, j’ai pu me distinguer et tracer ma propre ligne», indique le chanteur compositeur. Pour accompagner cet opus, Aadnane a tourné un de ses hits en clip. Il s’agit du titre «Nour», dont la vidéo a remporté le prix du meilleur clip marocain lors de l’une des grandes compétitions musicales mondiales. En outre, Aadnane a enchaîné ses réussites en offrant des compositions à de jeunes artistes en l’occurrence Adil BelHejjam. Par ailleurs, la cause nationale se place au cœur des intérêts du jeune artiste. «Wehdetna F bladna» en est témoin. Cette chanson a fait un tabac sur Internet . Cependant Aadnane El Khaldi se plaint du manque d’infrastructures musicales, permettant aux jeunes artistes de se faire valoir sur la scène nationale. Faute d’accompagnement et de maisons de production, Aadnane ne ménage aucun effort pour soigner son image. De ce fait, il frappe à toutes les portes afin de faire connaître son art. Ainsi pour cette période de l’année 2011, Aadnane participe à deux compétitions. Il s’agit, entre autres, de Génération Mawazine en compagnie de son groupe «Aves band», et Webstar dans laquelle il a été retenu en phase finale. Que rapporteront ces nouvelles expériences à son cursus et que nous réserve-t-il de nouveau ? Aadnane promet dans ce sens d’innombrables surprises.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *