Abbas El Fassi veut dépoussiérer les «Archives du Maroc»

Abbas El Fassi veut dépoussiérer les «Archives du Maroc»

Après environ cinq mois de sa création, l’institution «Archives du Maroc», dirigée par Jamaâ Baida, a pu enfin tenir son conseil d’administration. Les recommandations formulées lors de cette réunion, organisée le 24 août dernier, se sont vues couronner par une circulaire diffusée, jeudi 6 octobre, par le chef de gouvernement Abbas El Fassi. C’est ce qu’indique un communiqué de presse relayé, le 17 octobre, par «Archives du Maroc». Le texte véhiculé par M. El Fassi est adressé, selon la même source, à toutes les administrations publiques et destiné à être largement répercuté dans tous leurs services tant à l’échelle centrale que régionale. L’objectif étant de «sensibiliser à l’importance des archives et au rôle de l’institution Archives du Maroc», précise le communiqué. En effet, le document du chef de gouvernement relève que «malgré la promulgation de la loi relative aux archives (loi n° 69-99, du 30 novembre 2077, B.O. du 13 décembre 2007), certaines administrations continuent d’en ignorer l’esprit et de ne pas accorder aux archives qu’elles détiennent tout l’intérêt qu’elles méritent dans un Etat moderne». C’est pourquoi il a vivement appelé les différentes administrations publiques à collaborer positivement avec l’institution «Archives du Maroc». Abbas El Fassi a également appelé, dans sa circulaire, à sauvegarder et organiser les archives courantes et intermédiaires. Il a aussi invité à conserver les archives définitives dans des conditions appropriées en attendant leur transfert aux «Archives du Maroc». Comme il a incité à désigner des responsables spécialisés en archivistique pour s’occuper de ce secteur et être les interlocuteurs de l’institution. Une bonne initiative qui a vivement été saluée par «Archives du Maroc». Par la même occasion, cette institution a caressé l’espoir de voir intervenir d’autres initiatives lui permettant de jouer pleinement le rôle qui est le sien. Pour rappel, «l’opérationnalisation des «Archives du Maroc» constitue un élément essentiel de la dynamique actuelle que connaît le Maroc», précise le communiqué de cette institution. A cet effet, celle-ci «devrait faire l’objet d’une attention particulière au regard de son importance et du rôle qu’elle doit jouer pour la préservation, le traitement et l’utilisation des archives du pays», conclut la même source.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *