Abdelhalim célébré à Casablanca

Abdelhalim célébré à Casablanca

L’orchestre marocain de musique arabe de Salah Morsli Cherkaoui animera un concert le 12 avril à la salle de l’Office des Changes de Casablanca. Ce spectacle musical est organisé en commémoration du trentième anniversaire du décès du chanteur égyptien Abdelhalim Hafed survenu le 30 mars 1977. Chaque année, plusieurs manifestations sont organisées  dans le monde arabe pour se rappeler le génie de cet artiste. Le Maroc n’est pas en reste. Ce concert fait partie des activités prévues pour rendre un hommage posthume à celui que l’on surnomme le «Rossignol brun». Deux chanteurs, l’un égyptien et le second marocain, vont interpréter les morceaux les plus célèbres de son répertoire. Le premier est le jeune Egyptien Khalid Selim qui est à la fois chanteur et acteur de cinéma et le second n’est autre que Youssef Jrifi âgé de 23 ans à peine. Ce dernier avait, on se rappelle, remporté le Prix du concours télévisé «Noujoum wa noujoum» en 2003 et une autre consécration en 2005 lors de la 9ème édition du « Printemps de la musique marocaine».
Les deux chanteurs vont se relayer sur scène et le public aura l’occasion de découvrir la voix de chacun des chanteurs. Ils seront accompagnés par l’orchestre des «mouwachahates» du Maestro Salah Morsli Cherkaoui. Cet orchestre est considéré comme l’une des plus grandes formations musicales au Maroc et au Moyen-Orient. La troupe est composée de plusieurs musiciens qui maîtrisent le solfège.
Le même orchestre a participé à diverses manifestations artistiques comme l’Opéra du Caire, le Festival des musiques sacrées de Fès, et le Festival de Carthage pour ne citer que ces évènements.  Deux semaines avant ce rendez-vous musical, Abdelhalim Hafed sera à l’honneur au Festival du cinéma méditerranéen de Tétouan qui aura lieu du 24 au 31 mars dans la cité blanche. En plus des films en compétition, une section panorama des longs-métrages sur la vie de ce musicien est prévue durant cette messe cinématographique.
Le «Rossignol brun» a joué dans une quinzaine de films. Son charisme a séduit bon nombre de réalisateurs  égyptiens. Son talent de chanteur a beaucoup influencé sa carrière d’acteur. Parmi les films, qui seront projetés dans la section intitulée «Hommage à Abdelhalim Hafed» figurent entres autres : « Yaoum Min Omri» d’Atef Salim, «Al Wissada al Khalia» de Saleh Abou Seif, «Abi Faouka Ashajara» de Hussein Kamal, et «Oughniate al wadae» d’Ahmed Rachidi.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *