Abdeljabar Louzir ouvre le bal

Abdeljabar Louzir ouvre le bal

«Approcher avec humour ce couple infernal que sont le stress et le temps. Dompter l’un pour mieux maîtriser l’autre. Prendre le temps d’en perdre un peu pour en gagner beaucoup!». C’est l’esprit de la 7ème édition du Festival international du rire de Casablanca. Organisé par l’Association des amis de l’Université Hassan II Casablanca «Art et culture» en partenariat avec l’Université Hassan II Aïn Chock, cet événement aura lieu du 10 au 13 mars. Il sera marqué par un hommage au grand comédien marocain Abdeljabar Louzir. Ce dernier inaugurera le festival avec sa pièce «Abidat rma» interprétée en compagnie de la Troupe Warcha Marrakech. Des troupes marocaines et d’autres venues de pays plus ou moins lointains notamment la Belgique, le Sénégal, la Russie, la France offriront au public des moments de rire. Mimes et pantomimes, pièces théâtrales, one-man-show, sketches, anecdotes, halkas, matinées pour enfants, ateliers, journées d’études, concert «Musique et rire» cinéma, composent la programmation du festival . Outre la participation d’artistes professionnels tels que Abdeljabar Louzir, Salah Ben Mousssa, Sefaj ou Mhiwel, Booder de France entre autres, le festival réserve également un volet à la découverte de jeunes talents. Il est question du concours «Les étoiles les plus comiques du FIRC 2009». S’y produiront des jeunes humoristes et comédiens venant des différents coins du Maroc, ce, lors d’une soirée inédite au théâtre Mohammed VI. Le festival vise également à encourager la recherche dans le domaine du rire et du l’humour, et à montrer «L’impact du rire sur la société» puisque c’est le thème de cette édition, a expliqué Lotfi Barjy, directeur du festival. Dans ce sens, les organisateurs prévoient une journée d’étude à la Faculté des lettres et sciences humaines Aïn Chock jeudi 11 mars (10h) ayant pour thème «Le rire et l’humour à la télévision marocaine ». Une autre journée d’étude à l’Ecole supérieure de journalisme et des métiers de la communication, jeudi 11 mars à 17h abordera «La problématique de l’humour et du rire dans la presse marocaine». Le FIRC rassemblera également les jeunes et les adultes autour de divers ateliers. L’atelier «Interprétation et l’improvisation comique»sera dirigé par l’artiste Salah Eddine Ben moussa. L’atelier «Comment écrire le scénario comique?» sera dirigé par le scénariste Abedellatif Fahmi. On note également un atelier sur «Le Rire et la politique», qui  sera dirigé par le réalisateur Mohammed Faridi. Ce festival a également pour objectif d’offrir aux enfants en difficulté de santé, aux nécessiteux ou sans famille un air de gaieté et ce grâce à l’opération «Rions ensemble ». Il s’agit de matinées pour enfants organisées dans différents sites et complexes culturels de Casablanca et Mohammedia avec la participation de nombreuses associations marocaines et des troupes marocaines et étrangères professionnelles. On cite parmi les sites programmés, Sidi Moumen, L’heure joyeuse, SOS village, Bayti, Pédiatrie de l’Hôpital Averroès de Casablanca. Ce festival se démarque par le dynamisme de ses organisateurs et la richesse de la programmation malgré son manque de ressources financières. Les organisateurs lancent un appel aux entreprises citoyennes et aux institutions privées pour s’impliquer dans l’effort d’offrir à la métropole un événement humoristique digne d’elle.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *