octobre 23, 2017

Abdelkader El Badaoui : «Derb Sultan a connu également le passage de Feu SM Hassan II»

Abdelkader El Badaoui : «Derb Sultan a connu également le passage de Feu SM Hassan II»


ALM : Quels souvenirs gardez- vous de Derb Sultan ?
Abdelkader El Badaoui : Derb Sultan réunissait la modernité et l’authenticité. Ce quartier se démarquait par son aspect cosmopolite. Les habitants étaient issus des différentes régions du Maroc. Il y avait une convivialité entre les voisins. On était tous unis et heureux. Les gens étaient polis et solidaires. Il n’y avait pas ce taux de criminalité qui est en train de se propager. Derb Sultan était un carrefour de lettres, de religion et de patriotisme. J’ai grandi à Hay El Ahbass. Depuis notre jeune âge, on s’est initié à la culture, la poésie, le théâtre et le sport, en particulier le football. Il est à souligner que Derb Sultan rayonnait sur tous les quartiers de Casablanca. On regrette ne pas avoir conserver notre maison dans ce quartier.

Comment est née la dynamique culturelle au sein de Derb Sultan ?
Cette dynamique a vu le jour grâce au dévouement des hommes du mouvement national. Ces derniers nous ont inculqués l’amour de la patrie à travers les arts. En 1947, le mouvement national a réussi à avoir le consentement des autorités pour l’organisation tout le long du mois de Ramadan des soirées artistiques en plein air dans tous les arrondissements de Derb Sultan. Je présentais aux côtés des autres écoliers du quartier, des poésies et des spectacles qui transmettent un message national pour l’indépendance du pays.

Quel événement vous a marqué le plus durant cette période ?
Je n’oublierai jamais la visite de Feu S.M Mohammed V et Feu SM le Roi Hassan II alors Prince héritier à notre école lors des festivités de la fête du Trône de 1946. J’incarnais l’un des principaux rôles de «Ahel Kahef» de Taoufiq El Hakim. En 1991, Feu SM Hassan II m’a reçu à l’occasion de la journée nationale du théâtre. En marge de cette rencontre, Sa Majesté a déclaré à ses invités qu’il avait assisté à un spectacle auquel j’ai participé tout enfant. J’ai été surpris par cette informaion qui m’a vraiment touché. Si Derb Sultan a vu la naissance d’éminentes personnalités, il a également connu le passage de Feu SM Hassan II. On était voisin en quelque sorte, vu que le Palais Royal se situait à proximité de notre maison.

C’est à Derb Sultan que vous avez créé votre première troupe théâtrale
Effectivement, la première troupe que j’ai gérée était «Ashbal El Oumal», sous la supervision de nos instituteurs, syndicalistes et responsables du mouvement national. En 1956, j’ai créé ma propre troupe «El Ahd El Jadid» (la nouvelle ère) par référence à l’indépendance du pays. La particularité de cette troupe, c’est que les familles des adhérents participaient à la gestion administrative de ce club si on peut le nommer ainsi. Car outre le théâtre, il comprenait également la danse et le sport.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *