Abdelkader Rhamiri : 24 ans de dévouement et de passion pour le foot

Abdelkader Rhamiri : 24 ans de dévouement et de passion pour le foot

À 45 ans, Abdelkader Rhamiri entraîne en Norvège une équipe qu’il a formée lui-même. «Aujourd’hui, j’entraîne une équipe que j’ai formée moi-même avec un ami, il y a 5 ans», a affirmé Abdelkader Rhamiri. Homme ambitieux avec une grande passion pour le football, M. Rhamiri a travaillé dur pour arriver à son objectif.
«Mon parcours comme joueur n’est pas assez long après mon départ de la France. J’ai passé par pas mal d’expériences et d’étapes dans le club de Nanterre pour devenir entraîneur, il y a 5 ans». Abdelkader Rhamiri est une personne têtue, mais dans le sens positif. L’ancien junior wydadi insiste à réaliser ses objectifs et arriver à ses fins. Pour lui, arriver à atteindre un objectif est un défi. «J’ai tout fait pour être connu. Comme les autres, les débuts sont toujours difficiles. Je suis venu au club au début des années 80 avec plus de 50 membres. J’ai galéré et j’ai fourni de grands efforts. Aujourd’hui, on compte plus de 1.5000 membres», raconte-t il. Il a vécu plusieurs années en Norvège. Ce natif de Casablanca n’a pas oublié de citer dans ses déclarations ses souvenirs avec le club casablancais le Wydad. «J’ai vécu en Norvège pendant 24 ans. J’ai joué avec les jeunes du WAC avant de partir en France pour jouer à Nanterre. Je tiens à vous dire que je n’ai jamais oublié mes co-équipiers  et l’ambiance de ces jours-là. Ça reste scotché dans ma mémoire», se souvient-il. Et de continuer, «Puis j’ai rejoint la Norvège pour jouer au club de Brodd dans la ville de Stavanger et puis travailler à l’école du club. Je suis passé par toutes les catégories pour rejoindre l’équipe première et gagner le championnat des amateurs pour la première fois. On a commencé en 6e division et aujourd’hui, le club joue en deuxième division amateur», ajoute-t-il. Interrogé sur la qualité du football national et son rendement lors des éliminatoires Mondial-CAN-2010. «Le football en Europe est très avancé, comparé au football national. Les joueurs européens sont forts mentalement. Ils possèdent un jeu de qualité très professionnel et une vitesse de jeu appréciable sur le terrain. Au fait, on ne peut pas comparer le jeu européen au jeu marocain. On constate un jeu footballistique bien organisé commençant par le staff technique jusqu’aux joueurs. En effet, tout se passe d’une manière professionnelle », note-t-il. «J’ai remarqué qu’ici on peut faire confiance à tout le monde. Au Maroc, mes amis entraîneurs ont des problèmes tout le temps avec les directions de club. C’est pour cela que j’ai décidé de ne pas travailler au Maroc parce que je ne peux pas m’adapter avec le système. Je pense que l’équipe nationale a besoin de relever un nouveau défi et avoir un système de management sportif efficace», lance-t-il. Abdelkader Rhamiri est père de trois filles, âgée de 22, 21 et 20 ans. Très inspiré par l’écriture des histoires, ce grand passionné n’hésite pas à les transformer en courts-métrages. Chose qui l’a mené à réaliser un film. «J’aime écrire des histoires et les transformer en courts-métrages. J’ai déjà réalisé un film avec un ami», dit-il. «Durant mon temps libre, j’organise des voyages partout et quand j’ai vraiment assez de temps, je fais de longs week-ends à Paris, Rome et Amsterdam et dans  d’autres villes», fait-il savoir. Actuellement, Abdelkader Rhamiri est en repos pour la fin de l’année 2009. Il va reprendre les entraînements le 4 janvier 2010. Le championnat commence en avril 2010. La concentration se fera à Barcelone. Un nouveau challenge pour ce grand passionné du ballon rond.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *