Abdelkrim Ouazzani à l’honneur au Centre d’art moderne de Tétouan

Abdelkrim Ouazzani à l’honneur au Centre d’art moderne de Tétouan

A 61 ans, l’artiste-peintre et sculpteur Abdelkrim Ouazzani a réussi à marquer de son empreinte l’art contemporain aussi bien au Maroc qu’à l’étranger. Un hommage lui a été, à cet effet, rendu en marge d’un événement culturel et artistique organisé, vendredi 23 janvier, au Centre d’art moderne de Tétouan. Les organisateurs ont consacré, à cette occasion, une exposition pour présenter les toiles et les sculptures d’Abdelkrim Ouazzani. Le public était invité à y découvrir, grâce aux couleurs vives et formes fantaisistes de ses œuvres, un monde magique plein de merveilles et de jeux d’enfance. «L’œuvre d’Abdelkrim  Ouazzani s’inscrit dans le rêve. Elle propose une vision du monde à double niveau : la douceur et l’harmonie pour les couleurs et les formes, preuve que cet artiste est habité par un désir ardent pour le choix des thèmes. Il s’agit d’imaginaire mais d’un rapport symbolique au réel», dit le critique et poète Mohamed El Jerroudi.

Passionné, depuis son enfance, par le dessin et la peinture, Abdelkrim Ouazzani a voulu en faire carrière en s’inscrivant à l’Institut national des beaux-arts de Tétouan. Après en avoir décroché son diplôme, ce fils d’anciens notables tétouanais a ensuite réussi à poursuivre ses études à l’Ecole nationale supérieure des beaux-arts de Paris. De retour au Maroc et avec son autre diplôme en poche, il choisit d’intégrer le corps enseignant de l’Institut national des beaux-arts de Tétouan. Ce qui lui permet de tisser des relations d’amitié avec ses collègues artistes comme Bouabid Bouzaid et Mohamed Drissi. Ils collaborent ensemble dans plusieurs projets artistiques dont leur exposition collective tenue en 1979 dans la rue.

Outre sa passion pour la peinture et la sculpture, Abdelkrim Ouazzani voue un culte pour le septième art. Il a été l’origine au début des années 80 des affiches du Ciné-club de Tétouan, annonçant le film de la semaine. Et en plus de sa belle sculpture, qui trône sur l’Avenue Nakhil à Tétouan, il se dit aussi fier de collaborer par ses peintures et sculptures à toutes les éditions du Festival international du cinéma méditerranéen de Tétouan (FCMT), depuis sa création en 1985. D’ailleurs, l’affiche du 21ème FCMT sera son œuvre. «Comme pour toutes les éditions précédentes, l’affiche du 21ème FCMT sera réalisée par cet artiste-peintre dont les tableaux sont connus de toute la Méditerranée», selon les organisateurs de cet événement cinématographique.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *