Abderrazzak Zitouny : «L’impact de la crise mondiale a été ressenti à Ouarzazate»

Abderrazzak Zitouny : «L’impact de la crise mondiale a été ressenti à Ouarzazate»

ALM : Quel est l’impact de la crise financière sur l’industrie cinématographique à Ouarzazate ?
Abderrazzak Zitouny : Les studios américains ont longtemps financé leurs films avec l’argent de Wall Street et des banques étrangères, allemandes notamment. Hollywood vivait alors à crédit, n’utilisant ses fonds propres qu’à de rares occasions. Cet âge d’or a pris fin avec la crise économique de 2008. Les studios ont dû mettre la main à la poche et des coupes budgétaires spectaculaires ont été effectuées sur les grandes productions. Sachant que les plus grandes productions étrangères qui viennent tourner à Ouarzazate sont en grande partie d’origine américaine, l’impact a été bien ressenti ici. La crise a touché tous les secteurs liés à cette industrie : les ressources humaines (réduction d’emploi pour techniciens et figurants), les prestataires de services et les infrastructures (hôtels, studios). Concernant la situation nationale, plusieurs longs-métrages, téléfilms et séries télévisées ont été tournés en 2009 et 2010 au Maroc. Mais le montant de leurs investissements est en nette diminution comparé aux années précédentes, ce qui est d’abord dû à la crise économique mondiale, qui a amené de nombreux producteurs à différer leurs projets ou à les reporter à des dates ultérieures. Pourtant, le Maroc demeure la première destination arabe et africaine des investissements liés au 7ème art.

Comment comptez-vous remédier à cela ? Quelle est votre stratégie pour multiplier les tournages à Ouarzazate ?
La Ouarzazate Film Commission (OFC) a pour vocation majeure de créer un pôle de compétences susceptible de faire de cinéma un levier de développement humain durable. Le système de gestion et de management adopté permet aux producteurs de cinéma, d’obtenir l’accompagnement humain, technique et logistique le plus approprié à leurs besoins. Depuis sa création, la stratégie de l’OFC est essentiellement orientée vers les pôles suivants: la promotion et la communication, le développement des outils de communication et le déploiement d’un axe fort entre Ouarzazate et les autres régions, mais aussi l’étude des synergies entre tourisme et cinéma, la facilitation de l’accueil de tournages et l’assistance logistique des équipes étrangères sur place, l’accompagnement des professionnels et le démarchages de producteurs. Nous participons également au désenclavement de la région et à la mise en place des infrastructures, à la mise en place d’un système d’incitation financière et à l’organisation d’une veille stratégique.

Quelles sont les productions en tournage actuellement à Ouarzazate ?
Il y a eu des repérages pour des productions étrangères dans la région et des contacts pour des futurs tournages au courant de l’année, mais les contraintes de veille stratégique m’obligent à ne pas divulguer plus de détails…

Qu’en est-il des salles de cinéma à Ouarzazate. Pourquoi ne sont-elles pas en activité?
Les salles de cinéma fermées sont un phénomène national qui ne concerne pas que Ouarzazate. Mais vu l’histoire chargée de la ville en tant que terre de cinéma et conformément à la vision stratégique de l’OFC pour y développer l’industrie cinématographique à Ouarzazate, un projet de construction de deux salles de cinéma au sein du Musée du cinéma de Ouarzazate est en cours de réalisation, en partenariat avec le conseil régional du Souss-Massa-Draâ, le Centre cinématographique marocain (CCM) et la province de Ouarzazate.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *