Accord pour la préservation des monuments historiques

L’accord, qui vise la restauration et la réfection de ces monuments historiques selon des normes techniques, esthétiques et architecturales mondialement reconnues, a été signé par le ministre de la Culture M. Mohamed Achaâri, le président du conseil de la commune urbaine de Salé, M. Driss Sentissi, le président fondateur de l’association Bouregreg M. Mohamed Aouad et le président de l’association Ribat Al Fath, M. Abdelkrim Bennani. Selon cet accord, signé en marge d’un colloque sur les remparts des deux rives du Bouregreg, organisé sous le haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, avec la collaboration du ministère de la Culture et des associations Bouregreg et Ribat Al Fath, les opérations de restauration doivent être entreprises conformément à une approche tenant compte de l’harmonie entre les monuments historiques des deux villes, dans le strict respect des critères esthétiques et architecturaux fixés par la loi. Les différentes parties s’engagent, en vertu de cet accord, à veiller à la mise en oeuvre des lois relatives à la protection et à la réfection des monuments historiques, dans le cadre d’une commission mixte groupant toutes les parties concernées. Elles s’engagent également à mettre en place un établissement de formation continue dans le domaine de la restauration et de la réfection des monuments historiques et à renforcer la coopération avec des institutions arabes, islamiques et internationales pour tirer profit de leur expérience en la matière.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *