Action, action, action…

«Piège de cristal», ce soir sur Cinéstar 2 à 3h30…Un triomphe planétaire, qui a fait de Bruce Willis la vedette que l’on sait. John McClane, policier à New York, vient rejoindre sa femme à Los Angeles, au siège de la société japonaise où elle mène une brillante carrière. Alors que se déroule la petite fête de fin d’année, 12 hommes surarmés et très sûrs d’eux investissent l’immeuble, coupent tout moyen de communication avec l’extérieur et tiennent en joue les employés, après avoir abattu le patron, qui leur avait refusé l’accès au coffre. McClane, qui s’est caché à temps, n’est pas du bois dont on fait les victimes consentantes. Ses adversaires ne vont pas tarder à s’en apercevoir. C’est carré, énergique, malin, excitant. Que demander de plus? On demande la suite… Et c’est «58 minutes pour vivre», programmé à 7h55. Le soir de Noël, McClane se rend à l’aéroport de Washington pour y chercher sa femme. Il est pris dans une fusillade mais il vient à bout des adversaires. 120 minutes sans réfléchir…Moins convaincant que «Piège de cristal», mais c’est la suite. Et le réalisateur s’y amuse comme un fou à jouer les artificiers avec B. Willis.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *