Adil Annani ou la passion du Marathon

Adil Annani ou la passion du Marathon

Agé de 27 ans, Adil Annani vient de remporter pour sa première participation la troisième place au Marathon International de Marrakech. Natif à Sidi Youssef Benali de la ville ocre, Adil a entamé sa carrière sportive en 1994 dans le football. «J’avais une grande passion pour le ballon rond alors que j’étais encore gamin. J’avais 14 ans. Avec mes copains d’enfance,  nous jouions les matchs de quartier. J’aurais bien aimé faire partie des footballeurs de renommée internationale», confie-t-il à ALM. «Au sein de ma petite équipe de foot à Marrakech j’étais attaquant, j’avais une admiration particulière pour le Kawkab», poursuit-il. Sa  famille est composée de six frères et sœurs. Adil  n’est pas le seul à lier son destin à l’athlétisme. Sa sœur Hakima, âgée de 26 ans, fait partie des championnes du Maroc. Parmi ses performances, citons, entre autres, la médaille de bronze au championnat du Maroc d’athlétisme organisé en 2007. Elle s’est classée aussi troisième au Meeting National de Marrakech en 2006. Côté études, Adil a quitté prématurément le collège Ben Abdellah, à l’époque il avait à peine 14 ans. Il était épris par les grands athlètes nationaux en l’occurrence les deux premiers médaillés olympiques marocains, Said Aouita et Nawal El Moutawakil.
L’élève assidu décrocha sa première médaille d’or  lors d’une course sur route organisée à Khouribga en 2005, alors qu’il n’avait même pas 15 ans. En cette même année, Adil rejoint la sélection nationale à Rabat. Il remporte plusieurs titres nationaux en l’occurrence champion du Maroc du 3000 m en 1996. En 1997, Annani participe  aux courses de cross-country et du semi-marathon. Désormais, il est devenu un spécialiste des pistes. Mais, la malédiction sera au rendez-vous puisque le jeune Marrakchi n’était pas présent au championnat du monde de cross-country organisé à Marrakech en 1998. C’est en cette même année, que Adil quitta le Maroc en compagnie de son club le Kawkab, en direction du Portugal pour participer au Meeting international de cross-country où  il s’est classé cinquième. Son séjour dans ce pays n’a pas duré plus qu’une semaine puisqu’il s’est déplacé  en Italie où il vit actuellement.
L’athlète marocain réside à Ruggu Emilia, une ville se situant à environ 700 km de Rome et travaille à mi-temps dans une salle de sport comme aide entraîneur sans pour autant négliger sa passion pour la course. Adil, sociétaire du club «Rugguo. evuntes», s’entraîne chaque jour. Avant son sacre au Marathon international de Marrakech, il  avait  remporté en 2007 la 3e place au semi-marathon d’Utrecht, la 5ème au semi-marathon de Deurtlecht et la 3ème place au semi marathon de Konio en Italie.
Lorsque Annani évoque avec enthousiasme son attachement à son pays, il veut servir d’exemple à des milliers de jeunes Marocains vivant à l’étranger et qui sont tentés par les avantages que leur offrent les clubs étrangers. En décembre 2007, Adil retourne chez lui précisément à Ifrane pour se concentrer sur le Marathon de Marrakech. A présent, Annani attend avec impatience les Jeux olympiques de Pékin. Il attend aussi la confirmation de sa présence au sein de la sélection nationale. Souhaitons lui bonne chance.             

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *