Ahmed El Hayani, artiste-peintre : «La peinture est toujours universelle»

Ahmed El Hayani, artiste-peintre : «La peinture est toujours universelle»

ALM: Vous participez aux côtés de Yvan Izquierdo et Marika Perros à l’exposition «Trois regards» tenue du 20 janvier au 27 février à l’Institut français de Marrakech. Parlez-nous en…   
Ahmed El Hayani: C’est le fruit d’une résidence dans le centre d’art contemporain d’Essaouira. Je présente, dans cette exposition, sept toiles de petits et grands formats. Le thème étant l’espace non dans le sens concret mais émotionnel et conceptuel. Je rentre dans cet espace physiquement et moralement.

Quel pourrait être l’apport des deux artistes étrangers participant à cette exposition?
Personnellement, j’ai déjà un bagage plastique et une formation purement artistique. Cependant, j’estime que la peinture est toujours universelle, donc je suis content de participer à cette exposition. L’objectif est de découvrir de nouveaux artistes, partager et discuter bien que chacun ait son propre style. Je suis aussi heureux qu’il y ait des résidences au Maroc.
 
L’exposition s’intitule «Trois regards». Quel serait le vôtre à cette occasion?
A travers ces œuvres, chacun montre la manière dont il a détecté un espace et porte ses idées et ses regards par rapport au monde. Quant à mon travail, il se base actuellement sur beaucoup de surfaces architecturales du moment que je vis à Casablanca où l’on assiste à la structuration de l’architecture qui arrête le regard. Le stress de l’architecture m’a donné le concept de percer l’espace et l’invisible au niveau plastique.

Qu’est-ce qui fait la particularité de la technique utilisée dans vos toiles?
C’est ma cuisine interne. Je travaille avec tout comme je peux travailler avec une raclette ou encore mes mains. Parmi les caractéristiques de mes toiles, c’est le recours à la technique de glacier qui renvoie à la transparence. De même, il y a toujours un voyage dans mes toiles. Aussi mes œuvres sont marquées par un jeu de contradictions. Autrement dit, elles sont meublées de formes géométriques qui sont formelles et d’une peinture lyrique qui est, cependant, informelle. n

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *