Ahmed Guennoun : «Cette rencontre vise à contribuer au développement de Tanger»

Ahmed Guennoun : «Cette rencontre vise à contribuer au développement de Tanger»

ALM : Cette rencontre artistique est à sa deuxième édition. Garde-t-elle toujours le même objectif ?
Ahmed Guennoun : L’Association Nassaim Al Andalouss des amateurs de la musique andalouse de Tanger organise sa deuxième rencontre annuelle après le succès retentissant réalisé lors de la précédente édition. Ce qui a poussé les membres de son bureau à renforcer leurs efforts pour continuer dans la même voie à faire connaître les jeunes talents et musiciens passionnés de la musique andalouse. Nous voulons, de ce fait, contribuer à la promotion et la préservation de cette musique, qui fait partie intégrante de notre identité marocaine.

Qu’est-ce qui distingue cette deuxième rencontre de la précédente édition ?
Nous avons choisi pour cette deuxième rencontre le thème: «La rencontre des pionniers» en signe de reconnaissance aux grands musiciens et regrettés. En l’occurrence les Maâlem Moulay Ahmed El Oukili, Haj Abdelkrim Raïss et Mohamed Larbi Temsamani. Ces pionniers de la musique andalouse, qui ont marqué de leur empreinte notre patrimoine culturel et artistique, sont toujours présents dans nos cœurs. Et la ville de Tanger tient, à cette occasion, à leur rendre un hommage posthume pour remémorer leur parcours artistique et saluer leurs efforts pour le développement musical au Maroc. Nous avons choisi aussi, à travers cet événement, de rendre hommage à l’actuel directeur du Conservatoire de musique de Tanger et le maestro, Jamal Eddine Ben Allal, pour sa grande contribution à la promotion, la protection et la préservation de la musique traditionnelle au Maroc.

Pouvez-vous nous présenter les principales activités de cette deuxième rencontre ?
Comme la précédente édition, cette deuxième rencontre sera riche en activités artistiques et culturelles. La programmation de cette rencontre comporte plusieurs soirées, qui seront animées par un des artistes marocains et des amateurs de la musique andalouse.
La première soirée sera inaugurée par le groupe de musique tangérois, qui sera dirigé par le grand musicien Omar Metioui et l’artiste espagnole Begonia Olivida. La même soirée sera animée par l’orchestre Chabab Al-Andalous de Rabat. Cette deuxième édition sera distinguée par la participation, entre autres, de l’ensemble de musique fassi de feu Haj Abdelkrim Raïss et l’orchestre du Conservatoire de musique de la ville de Tétouan. Nous avons aussi programmé pour cette rencontre une importante conférence sous le thème «Tarab Al Alaa entre l’Andalousie et le Maroc», qui sera animée par le conseiller de SM le Roi, Abbas Jirari.

Quel est, à votre avis, l’apport de cette rencontre à la ville de Tanger ?
Comme d’autres manifestations artistiques organisées à Tanger, cette rencontre vise à contribuer au développement de la ville dans différents domaines, entre autres, culturels et touristiques. Surtout que cette manifestation s’intéresse en premier lieu à contribuer à la promotion et la préservation de notre patrimoine musical.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *