Ahmed Nouaïti, un bédéiste au Portugal

Ahmed Nouaïti, un bédéiste au Portugal

Ahmed Nouaiti garde un doux souvenir de sa participation au festival international de la bande dessinée de la ville d’Amadura au Portugal. Ce bédéiste a présenté sa bande dessinée en trois tomes sur l’histoire du Maroc. Cette BD compte un total de 350 pages et énumère en images les différentes étapes de l’histoire du Maroc. Les textes de cette bande dessinée sont signés Mohamed et Ahmed Wajih Maazouzi. «Nous avons eu l’initiative commune d’éditer cette bande dessinée en trois parties», déclare Ahmed Nouaiti. Pour venir à bout de cette entreprise, ce bédéiste, pas très connu dans la place, a eu besoin de quatre ans et demi de travail. Cette collection de bande dessinée est considérée comme étant l’une des premières réalisées au Maroc. Les trois albums dévoilent la richesse de l’histoire nationale de la période post-indépendance  de  1961.
«Nous avions envie de vulgariser l’histoire du Maroc à travers des dessins pour que les jeunes puissent également s’intéresser à leur histoire», précise Ahmed Nouaïti. Plus agréable à lire qu’un livre d’histoire, la bande dessinée peut joindre l’utile à l’agréable.   Même si ce travail est reconnu comme étant précurseur dans cet univers de la bande dessinée, Ahmed Nouaïti ne fait pas beaucoup parler de lui et de son aventure de bédéiste.   Cet artiste avoue être un tantinet à l’écart du cercle des bédéistes du Maroc. «Cela fait dix-huit ans que je travaille discrètement», a-t-il confié à ALM. Lauréat dans les années 80 de l’école des Beaux arts de Casablanca, Ahmed Nouaiti a fait ses débuts de «bédéiste» dans la revue «jardins» en 1985, éditée à l’époque par le ministère de la Culture.
En 1995-96 il a publié des BD dans  quelques revues et quotidiens satiriques. La bande dessinée n’a pas été sa seule occupation puisqu’il a réalisé également des dessins animés pour la télévision, ainsi que des spots publicitaires. Ses planches ont également servi pour illustrer des supports médicaux de sensibilisation. Lors de cette rencontre d’Amadura qui a réuni plusieurs spécialistes de la bande dessinée de plusieurs pays du globe, Ahmed Nouaiti en a profité pour partager son savoir en la matière et s’imbiber des expériences des bédéistes étrangers.
Quelques bédéistes belges étaient de la partie. Ils sont considérés comme les meilleurs du monde. A côté de leurs œuvres, Nouaiti a exposé quelques-unes de ses planches, et ce au sein d’une salle de sports couverte qui fût le centre névralgique de ce festival international. «En plus des débats et autres conférences autour de la BD, il y avait également une exposition de mes œuvres les plus récentes», souligne Ahmed Nouaïti. Ce dernier est actuellement en train de préparer la sortie de sa prochaine bande dessinée. Toujours sur l’histoire du Maroc, mais cette fois-ci, Ahmed Nouaïti compte en illustrer une page noire de l’histoire du Maroc : le putch de 1972.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *