Ahmed Yassine El Allali : Une étoile est née

Ahmed Yassine El Allali : Une étoile est née

Première apparition dans une pièce de théâtre et des applaudissements qui fusent de partout. On le voit ému, intimidé par le nombre des spectateurs mais il a su assurer. «La première fois où j’ai regardé le public en face j’ai senti une panique générale, mais je me suis focalisé sur mon texte et mon rôle. Je ne voulais surtout pas perdre la face.

J’ai pu finalement continuer à jouer», relate Ahmed Yassine, animé par cette joie que seuls les enfants savent grader. Le premier rôle a été de taille. Yassine incarne le personnage de feu Ammouri Mbarek dans une pièce mise en scène pour rendre hommage à ce dernier, lors de la dernière édition du Festival Timitar Signes et Cultures. «Pendant tout le temps de la préparation de ce rôle je me suis focalisé sur l’apprentissage des poèmes et des gestes, chez moi, et avec l’aide de ma tante. Au bout de trois jours, j’ai tout appris par cœur. J’ai beaucoup aimé la période des répétitions. Cela a été ma première introduction dans le monde du théâtre. Mon rêve s’est réalisé.

Le metteur en scène m’a guidé pour les intonations et les postures à avoir», souligne cette jeune étoile qui brillera. «Les membres de ma famille savent que j’aime interpréter des rôles, me glisser dans la peau des personnages de la famille et de la scène artistique. Je prends le temps de contempler la personne. J’enregistre les gestes, la tonalité de la voix et je m’exerce et je réussis toujours. Cela a toujours été une passion pour moi. Je me sers de ce que j’ai dans mon entourage (vêtements, objets) pour monter mes petits spectacles que je présentais lors des rencontres familiales. Certaines personnes n’acceptent pas toujours quand je les imite», souligne Yassine.

Pour ce jeune enfant passionné, les études sont une priorité, mais le rêve de rejouer est une nécessité. «Je veux continuer mes études mais je voudrais aussi pouvoir jouer et interpréter des personnages. Ce qui me passionne le plus quand je joue est le fait de rendre les gens joyeux, de les voir s’amuser et rire et surtout dans les cas où l’un de mes spectateurs est lui-même sujet de mon imitation», explique Yassine. «J’aurais aimé qu’on accorde plus de temps au théâtre à l’école et pouvoir jouer dans une troupe avec des enfants de mon âge. Mon expérience dans cette pièce m’a permis d’avoir confiance en moi et j’espère avoir d’autres rôles dans le futur», souligne-t-il.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *