« AJIAL »: ratage ou raté?

Après un vide de plusieurs mois, une nouvelle émission conçue et dédiée aux jeunes marocains, vient de voir le jour sur la grille de la deuxième chaîne publique marocaine 2M.
"Générations" ou, en arabe, "Ajial" est le nouveau rendez-vous hebdomadaire consacré, soi-disant, aux occupations de la jeunesse marocaine. Le dimanche 3 avril, à 18h50, nos jeunes téléspectateurs étaient au  rendez-vous avec leur nouveau prime time" manqué".  Toutefois, au bout d’une dizaine de minutes, ils avaient  déjà zappé vers d’autres horizons.
L’équipe de "Générations" est composée de cinq jeunes animateurs et dirigée par l’animatrice de l’émission " Afak Attalib", émission guide de l’étudiant marocain. Il s’agit, de Samid Gaylane, journaliste sportif à 2M, Fatine Rayane, gagnante dans l’émission " 15 ans 15 talents", Mouna, une participante dans la même émission, Monsef, journaliste Cinéma et Magazine du Portail 2m.tv et enfin Sara, apparemment une nouvelle animatrice.  
Décors et design agréables, couleur vives, plateau sympathique, générique bien choisi avec des prises de vue bien étudiées et une caméra très dynamique, quoi que trop mouvementée… bref, une mise en scène bien conçue avec l’esprit jeune de l’émission. Mais au-delà d’une forme, il faut un sens et un contenu de qualité.
Pendant environ 40 minutes, la nouvelle équipe a essayé de présenter un cocktail d’informations et de rubriques variées entre reportages, témoignages et bien sûr deux invités plateau. Le tout est présenté dans une formule sympathique purement juvénile. Cependant, derrière cette belle présentation, l’émission a raté son audimat. Côté contenu, l’émission n’a pas apporté un plus d’informations ou du moins un contenu intéressant et attractif, reflétant les thématiques et les préoccupations de la jeunesse marocaine. On se demande si les commentaires du chanteur libanais Moulhim Barrakat sur les habits de Wael Kafouri intéressent la jeunesse marocaine. Ou encore, le top ten des célébrités les mieux payées dans le monde l’intéresse également. Samid, dans sa rubrique "24 heures avec…", propose à chaque fois un reportage où il nous fait découvrir un nouveau métier en se glissant, avec humour, dans la peau d’un vétérinaire, par exemple, mais pas dans celle d’un clown. Et pour rester brancher à Internet, l’équipe a même pris la peine d’inviter un journaliste web, Monsef Sakhi, pour nous présenter un site web de "greetings".
Bien que l’émission se décline en deux langues, le français, et comme d’habitude, a eu 90% de la vie de l’émission contre 10% en arabe avec un dernier adieu bien fait. On se demande si la jeunesse marocaine, dans sa majorité, correspond à cette image présentée par "générations". C’est bien de faire un bouquet de toutes sortes de fleurs et roses mais faudra t-il encore les bien choisir et les bien présenter pour les mieux valoriser. Déjà, le champ audiovisuel marocain ne consacre pas une large part à sa jeunesse, qui constitue 80 % de la population marocaine, alors faudra-t-il lui donner des émissions de qualité en mesure de son intelligence dans cette part qui lui est si généreusement dédiée!

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *