Al Haouz à l’heure de la 4è édition de son festival

La ville de Tahanaout (province d’Al Haouz) abrite depuis vendredi dernier la 4è édition du Festival Al Haouz pour la culture, le développement et l’éducation, un événement organisé sous le thème «La valorisation du patrimoine culturel immatériel de la province du Haouz».

La cérémonie d’ouverture a été marquée par la présentation de spectacles du tbourida, l’organisation d’une exposition d’arts plastiques sous le thème «La danse de la lettre» des artistes Nourredine Chater, Nourreddine Daifallah, Mohamed Zouzaf et Mohamed Anzaoui ainsi que la signature d’une œuvre de Omar Bouragba intitulée «Omar Bouragba peintre de l’indicible». Organisée du 7 au 14 juillet par l’Association Al Haouz pour la culture, l’éducation et le développement, cette manifestation culturelle vise la promotion et la valorisation du patrimoine immatériel du Haouz, la valorisation de l’histoire et des rituels soufis du Haouz, la valorisation de la culture locale à travers ses artistes, ses artisans, son artisanat, son patrimoine culturel, naturel, agricole, ses produits du terroir, sa gastronomie, le renforcement de l’attractivité touristique d’Al Haouz, le soutien des jeunes talents et les artistes locaux et le développement des liens entre l’art, la culture et les autres secteurs.

Le projet met en valeur les différents éléments qui font la force de la vie culturelle régionale (les arts plastiques, la poésie, le soufisme, le trilinguisme, le patrimoine architectural, la musique et les danses traditionnelles et la fantasia). Les liens avec la création africaine y sont cultivés et explorés, de même que les correspondances et résonances entre création contemporaine et arts traditionnels. Les organisateurs offriront aux publics et en particulier aux jeunes générations une vision moderne et vivante de leur patrimoine. Le projet rendra hommage au roi poète Al Mouatamid Ibn Abbad à travers des lectures en arabe, en amazigh et en français au sein du Mausolée de Aghmat ainsi qu’à travers une nuit blanche à Al Maqam mettant en correspondance des artistes poètes, peintres et musiciens. Le soufisme sera mis à l’honneur à travers une conférence organisée à Tinmel et dédiée à l’histoire du soufisme du Haouz. Le projet rend hommage aux rencontres artistiques Internationales en places publiques Awaln’Art et au travail réalisé entre 2007 et 2013 dans la province d’Al Haouz, en direction des jeunes, des artistes, avec les publics, les artisans et les troupes traditionnelles.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *