Alexandrie fait son cinéma

Alexandrie fait son cinéma

Après cinq jours de projection non-stop, le jury de la 21ème édition du Festival d’Alexandrie a examiné tous les films en compétition. À l’heure où nous mettions sous presse, les membres du jury allaient délibérer et rendre leur verdict lundi matin. Un verdict qui ne sera révélé au grand public que le mardi 13 septembre, le jour de la cérémonie de clôture.
On ne sait donc pas qui décrochera le grand prix de cette édition, mais les spectateurs marocains et le réalisateur Daoud Oulad Syad, croisent les doigts. Ils espèrent que le film « Tarfaya » pourra avec un peu de chance sortir victorieux de cette manifestation. Une manifestation qui, on se  rappelle avait primé l’année dernière le film «À Casablanca, les anges ne volent pas » de Mohamed Asli. Ce dernier a participé cette année encore mais, cette fois-ci en tant que juge. Il est compté parmi les membres du jury présidé par le cinéaste égyptien Mohamed Khan et composé entre autres de l’actrice égyptienne Loublouba, la réalisatrice turque, Peket Elhane, le cinéaste albanais Vivlan Chathali et les critiques cinématographiques français Patrice Ray et espagnol Antonio Fiz.
Cette manifestation cinématographique a ouvert ses portes le mercredi 7 septembre. Une date qui a coïncidé avec le climat électoral en Egypte. Les citoyens étaient concentrés sur les résultats du scrutin.
Les yeux étaient rivés sur les écrans télévisés pour suivre à la minute près le déroulement des élections et découvrir qui sera le prochain président égyptien. Cela même si tous les pronostics disaient Mohamed Housni Moubarak gagnant.
Il n’y avait pas de surprise, mais malgré cela tant que les résultats n’étaient pas connus, tout le monde espérait un miracle.
Cette situation aurait influé sur le taux d’audience lors de ce festival. Les organisateurs ont maintenu la date de cet événement, tout en sachant que le jour même de l’ouverture officielle, les observateurs seraiont occupés par un autre spectacle, celui des élections.
Cependant la date de la tenue du festival était fixée des mois à l’avance, l’ajourner aurait créé des problèmes au niveau de l’organisation et de la logistique. Pour cette raison, le comité en charge du festival a préféré maintenir la date en sachant que la fièvre électorale allait se calmer dès que les résultats seront révélés le vendredi. C’est effectivement ce qui est arrivé, au grand bonheur des organisateurs.
Lors de cette édition du Festival d’Alexandrie, douze films de 30 pays participants étaient en lice dans la compétition officielle. Parmi ces films figure « Tarfaya » de Daoud Oulad Syad. Un film que le jury de cette édition a regardé le samedi dernier. « Nous étions amenés à examiner trois films par jour », déclare Mohamed Asli. C’est à ce rythme accéléré, que le jury a pu en cinq jours regarder les 12 films en compétition et rendre le verdict.
L’heureux gagnant sera révélé au grand jour, le mardi prochain à la cérémonie de clôture. En attendant, le suspense et les prévisions vont bon train.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *