Anne Gastinel, Concertos pour violoncelle

Anne Gastinel, Concertos pour violoncelle

Jusqu’où ira-t-elle ? En musique de chambre (Beethoven, Schumann) comme en concerto, Anne Gastinel offre dans chacun de ses disques à la fois l’introspection et la très grande classe. Ici, sa sonorité est plus que jamais épanouie, pure et pleine, et peut, grâce à sa technique aguerrie, évoquer à la fois la fougue et la nostalgie. La virtuosité est essentielle dans le rare Concerto pour violoncelle de Samuel Barber – un compositeur que vous connaissez certainement puisqu’il est l’auteur de l’inoubliable Adagio pour cordes, mélancolique mélodie pour orchestre à cordes, qui semble s’enrouler en permanence. L’autre Concerto, c’est celui, plus connu, d’Edward Elgar, que la jeune femme joue avec sensibilité et séduction. Le double frisson de la rareté et de l’aventure sensible.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *