Après les deux médailles raflées aux Jeux de la francophonie : Des retombées positives pour les artistes marocains

Après les deux médailles raflées aux Jeux de la francophonie : Des retombées positives pour les artistes marocains

«Ce qui importe c’est l’impact des 8èmes Jeux de la francophonie, clôturés récemment à Abidjan, pour les artistes marocains». La perspective de Bousselham Daif, responsable de la participation marocaine à ces compétitions dans leur volet culturel, est judicieuse.

Ainsi, outre les médailles remportées par deux groupes marocains, ces jeux sont «un tremplin» pour d’autres. C’est le cas du jeune auteur Mouad Moutawakkil, dont l’œuvre est prévue d’être publiée, avec d’autres écrivains participants, dans un livre. Une telle démarche est, selon le responsable, susceptible de donner à ce talent «une renommée auprès d’un autre public dans les pays francophones de l’Afrique, voire ailleurs».
A leur tour, les expositions des jeunes artistes-peintres, Ihssan Sitouan, en photographie, et Ismail Ahendouz, lancées lors de ces compétitions, se poursuivent pour deux mois dans le musée national d’Abidjan. En plus de ces artistes, la participation marocaine comprend Farid Ghannam dans la catégorie musique, le groupe «Corps en scène» dans la catégorie danse de création. Aussi, le conte est de la partie. Quant aux gagnants, ils représentent respectivement le freestyle ball, ayant remporté la médaille d’or et le Hip Hop ayant obtenu la médaille d’argent. «Le Maroc est classé deuxième en culture et c’est pour la première fois qu’il remporte deux médailles dans ce volet», se félicite M. Daif. Pour lui, l’art est déjà censé être hors de compétition. Comme il le rappelle, la présence du Maroc à Abidjan est exceptionnelle. Le responsable s’exprime également sur l’appréciation des Ivoiriens à l’égard des artistes marocains auxquels le ministre de la culture et de la communication, Mohamed Laâraj, rend visite à Abidjan.
De plus, ces artistes marocains sont de retour avec un carnet de contacts bien garni. Ils ont désormais des affinités avec des artistes subsahariens. Selon le responsable, «les musiciens ont également des promesses pour se produire dans d’autres scènes de festivals».
Pour rappel, le groupe marocain « Stylers Crew» est classé, à l’issue des phases éliminatoires, en tête de liste des qualifiés à ces jeux pour les dernières confrontations de la compétition de la jonglerie avec ballon (Freestyle ball). Cette année le Maroc est représenté dans ces compétitions par 27 concurrents dans les catégories de littérature, art plastique, photographie, contes et conteurs, chanson, danse de création, jonglerie avec ballon et Hip Hop.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *