Art, conférences et expositions

Art, conférences et expositions

Après une escale à l’Institut français du Nord à Tanger, l’exposition imaginaires croisés retourne à son espace initial à l’espace d’Art actua à Casablanca. Cette même collection à fait l’objet d’un cycle de conférences à l’Institut français de Tanger du 20 novembre au 17 décembre 2004. Satisfaits des échos de cet événement, les organisateurs ont souhaité renouveler l’expérience. C’est ainsi qu’est née l’idée d’organiser un autre cycle de conférence à Casablanca à l’espace d’Art actua d’Attijariwafa bank. Ce cycle débutera ce jeudi 27 janvier 205 à 19heures avec une conférence sur «L’histoire de la peinture contemporaine marocaine». Ce débat sera animée par Nicole de Pontcharra avec les artistes peintres Mohamed Chabâa et Mohamed Melehi. Ces conférences viendront agrémenter l’exposition «Imaginaires croisés» et donneront la possibilité aux participants de rencontrer les artistes et de prendre connaissance de leur façon de penser et de voir l’art contemporain au Maroc.
Cette exposition regroupe près de 42 artistes contemporains, tels que Farid Belkahia, Foud Bellamine, Mohamed Melehi, Mohamed Chabâa, Mekki Meghara, ainsi que Sâad Ben Cheffaj pour ne citer que ceux-là. Cette exposition, regroupant des peintures mais aussi des sculptures, s’inscrit dans l’événement de «30 ans au service du mécénat.
Cette exposition réuni pour la première fois, selon les organisateurs, les oeuvres des Collections BCM et Wafabank depuis le processus de rapprochement ayant donné naissance au groupe Attijariwafa bank. Cette même collection a pris forme dans les années 70 et est composée de près de 2000 oeuvres depuis le début du XX ème siècle jusqu’à nos jours.
Il s’agit, en fait, d’une invitation au voyage dans l’histoire de la peinture contemporaine au Maroc à travers des oeuvres choisies dans une collection ayant pris forme dans les années 70.
Pour les initiateurs de cet événement, «il est important que cette exposition devienne également le cadre accueillant d’un cycle de rencontres sur l’art contemporain marocain avec des acteurs de la vie culturelle marocaine, susceptibles d’apporter leur éclairage sur la réalité de la création plastique depuis sa fondation jusqu’à son statut actuel». Selon des propos de Ghita Triki, la responsable de l’espace actua, le cycle de conférence qui se déroule en parallèle avec l’exposition a pour principal objectif d’ouvrir un dialogue avec le public souvent peu informé.
Il est également question du souci selon les organisateurs, de faire comprendre l’évolution du monde de l’art contemporain au Maroc et sa place dans le champ de l’art dit international. Aussi, et dans ce même contexte, les organisateurs comptent également organiser des visites guidées pour les étudiants et les scolaires tous les mercredi de 15h à 18h et tous les samedi de 11h à 12h30. Un projet ambitieux qui offre une opportunité pour les assoiffés d’art de revisiter la peinture contemporaine marocaine et de s’abreuver des dernières réflexions des artistes marocains.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *