Artour 2007 : l’art de la fusion

Artour 2007 : l’art de la fusion

L’espace Bab Marrakech d’Essaouira abritera à partir du 21 avril une exposition d’artistes-plasticiens euro-méditerranéns. Intitulée Artour 2007, cette manifestation regroupe une douzaine d’artistes- peintres d’horizons divers et aux différents styles. Organisée par l’association Ambre Maroc, cette exposition sous le thème de «l’éveil» se tiendra en marge de la 7ème édition du Festival des alizés. «Avec Ambre International, nous organisons un événement culturel et artistique d’envergure à Essaouira à l’occasion du Festival des alizés, qui permettra à des artistes marocains et français d’échanger leur art, en alternance entre le Maroc et la France», déclare Mustapha Sekkat, le président fondateur d’Ambre Maroc.
Pour cette première édition, les organisateurs ont fait appel à Hussein Miloudi comme invité d’honneur. Après avoir étudié à l’Ecole des Beaux Arts de Casablanca où il a été l’étudiant de Mohamed Melehi et de Farid Belkahia entre autres, il obtient une bourse et étudie à l’Ecole  nationale supérieure des Beaux arts  de Paris. Cet artiste, né et résidant à Essaouira s’est démarqué par ses recherches picturales originales. Ses peintures se caractérisent par un style graphique, des figurines volatiles et des «couleurs terre» lui sont favorites.
L’autre artiste marocain présent à l’Artour 2007 n’est autre que Omar Bouregba. L’association Ambre Maroc le qualifie comme étant un ami de longue date. Cet artiste de Marrakech a séjourné pendant les années 60 à Rabat. Sa rencontre avec Jilali Gharbaoui et Ahmed Yacoubi fut déterminante dans ses orientations artistiques et picturales. Ses œuvres enrichissent actuellement les collections privées et publiques au Maroc, en Espagne, en France, en Italie, en Hongrie et aux Etats-Unis.
La sculpture ne sera pas absente de cette exposition. Les amateurs de cet art pourront découvrir, entre autres, les œuvres de Khalid Atlas. Diplômé de l’Ecole des Beaux Arts de Casablanca, ses sculptures, d’un style moderne, dégagent une dimension qui relie le passé au présent dans un concept créatif plein d’élan et de mystères. Il compte en son actif plusieurs expositions personnelles et individuelles.
Nawal Sekkat, membre de l’association «Ambre Maroc», exposera également ses œuvres récentes au bastion de Bab Marrakech. Ses œuvres sont une réelle évolution de lignes et de formes exaltant en permanence l’harmonie des ombres et des lumières, souvent dans une alternance entre ciel et terre. Ses tableaux laissent dégager une atmosphère poétique et sereine. Cette artiste est diplômée de l’Ecole technique d’art plastique de Casablanca. Aux côtés des artistes marocains, des noms faisant partie du réseau de l’association Ambre International seront également de la partie.
On peut citer, entre autres, l’artiste française Eve Domy. Celle-ci est diplômée de la faculté de médecine de Tours. Elle utilise le support comme une mémoire qui retrace les sensations du moment et d’autres plus anciennes. La transparence revient souvent dans ses œuvres. Arnold Livingston, quand à lui, laisse place à l’imaginaire. Diplômé de l’Ecole supérieure des Beaux Arts de Marseille, il s’exprime dans des œuvres totalement libres.
L’Artour 2007 est donc une occasion de découvrir toutes les facettes de l’art des deux continents. Cette exposition euro-méditerranéenne se poursuit jusqu’au 11 mai.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *