Arts martiaux : La force physique s’allie à la force mentale

Arts martiaux : La force physique s’allie à la force mentale

Les arts martiaux gagnent d’année en année en popularité au Maroc. Les Marocains, les plus jeunes surtout, portent aujourd’hui un grand intérêt pour les arts martiaux. L’objectif de la pratique d’un art martial est l’apprentissage de techniques pour se défendre. Mais ce n’est pas tout. Pratiquer un art martial est aussi un moyen pour éliminer le stress et entretenir la forme physique. Que l’on soit vieux, jeune ou moins jeune, l’art martial est un sport qui convient à toutes les tranches d’âge. Les arts martiaux sont orientés vers la conquête du bien-être, la relaxation et le contrôle de soi. Inspirés des méthodes de combat de l’armée, les arts martiaux permettent une immobilisation rapide de l’adversaire sans prendre de risque pour sa sécurité. La pratique régulière d’un art martial aide à neutraliser rapidement et efficacement son ennemi dans un combat de rue.
Il existe aujourd’hui 30 disciplines d’arts martiaux dans le monde. Les arts martiaux les plus pratiqués au Maroc et ceux qui attirent le plus grand nombre de personnes sont le karaté, le taekwondo et le judo. Ces deux dernières disciplines figurent parmi les disciplines retenues aux jeux olympiques. Plus de 155.000 individus s’adonnent à la pratique de ces trois disciplines d’arts martiaux. Longtemps considéré au Maroc, comme le deuxième plus populaire sport après le football, compte tenu du nombre de pratiquants, le karaté est aujourd’hui très concurrencé par le taekwondo. Il faut dire que les résultats positifs de la sélection nationale de taekwondo lors des manifestations mondiale, continentale et régionale, ont fait que plusieurs jeunes soient attirés par cette discipline originaire de Corée du Sud. Pour adhérer à une association d’arts martiaux, et apprendre les règles et les principes d’une discipline martiale, la mensualité varie entre 90 et 200 dirhams. Un prix qui est donc très abordable et qui ne peut qu’encourager les personnes désirant découvrir l’art martial. Les clubs sont de plus en plus nombreux et accessibles à tous. On compte un grand nombre d’amateurs, de pratiquants et de spectateurs.
Dans le monde entier, la pratique des arts martiaux se démocratise de plus en plus. Pratiquer un art martial permet de développer la condition physique et mentale de l’individu. Malgré la distinction courante entre les arts martiaux, fondés sur une recherche de la perfection, et les sports de combat, plus orientés vers la compétition et ayant des contacts directs, ces deux activités sportives ont des liens étroits et découlent historiquement des mêmes préoccupations de défense et de canalisation de la violence. Même dans les compétitions les plus violentes des sports de combat, le respect de l’adversaire, des règles et de l’arbitre est toujours de mise.
Et si les sports de contact sont proches du combat «réel», avec des notions de surprise, de stratégie, de feinte et une sanction réelle à l’erreur (la douleur, voire la blessure), ils s’en éloignent dans le sens où les deux adversaires doivent employer la même technique et faire preuve d’honnêteté, notions souvent absentes dans les combats de rue.
L’histoire des arts martiaux remonte aux premiers âges de l’humanité. L’utilisation du terme «art martial» concernait initialement les disciplines martiales japonaises. Celles-ci utilisent dans leurs pratiques une part de technique et une part très développée de philosophie spirituelle. Cette appellation considérée flatteuse s’est ensuite vue appliquée à toutes les disciplines martiales, même si elles ne possèdent pas de dimension spirituelle.
Par ailleurs, les arts martiaux sont honorés chaque année dans un grand rendez-vous sportif et «artistique», à savoir le Festival des arts martiaux de Paris-Bercy. Rendez-vous incontournable des amoureux des arts martiaux et des sports de combat, ce Festival célèbre avant tout une tradition, au-delà de la technique, des formes et des styles. Outre les pratiques récentes et évolutives, les participants s’adonnent à des techniques anciennes perpétrées depuis des siècles. Taekwondo, Karaté, Aïkido, Kung-fu, judo, Ju Jitsu brésilien et différents types de lutte.
Plus de 400 maîtres et champions se succèdent sur le tatami pour des démonstrations spectaculaires, par la beauté de leurs gestes et leur force mentale. Un spectacle sportif qui nous emmène durant près de 4 heures au Japon, en Corée, en Chine, en Australie, aux Etats d’Unis, au Brésil, etc. Le Festival de Paris-Bercy met en valeur l’art martial. Il s’agit d’un événement où les participants venus des quatre coins du monde, pour démontrer leur degré de maîtrise de l’art martial, frôlent la perfection.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *