Arts plastiques : Tlemçani l’américain

Arts plastiques : Tlemçani l’américain

ALM : Quel a été l’objectif de votre visite aux Etats-Unis ?
Saïd Tlemçani : Comme je suis esthéticien et amateur d’art, je suis allé voir ce qui se passe aux Etats-Unis. J’ai alors profité de mon séjour pour faire des visites dans les galeries d’art en Californie, à Los Angeles et à New York. Lors de mes visites dans ces espaces d’art, j’ai eu le plaisir de découvrir le Squar’s Museum à Los Angeles où j’ai pu apprécier une grande collection d’art contemporain.

Comment se présente la vie des galeries aux Etats-Unis ? Y a-t-il un feed-back intéressant ?
Les Américains visitent beaucoup les galeries.  Chelsea, pour ne citer que ce quartier new-yorkais qui concentre beaucoup de galeries, connaît des visites tout au long de la journée. Le taux d’affluence enregistré par les galeristes est l’un des plus élevés au monde. Autant j’ai été frappé par l’intérêt que portent les Américains aux Beaux-Arts, autant j’ai été frustré que cela ne soit pas le cas au Maroc.
En tant que galeriste, je dois dire que de ce côté, en dehors des vernissages, peu de monde fréquente les galeries. C’est dommage que les espaces d’art au Maroc ne soient pas fréquentés comme il faut, sachant qu’il y a plein de belles choses à découvrir.

Avez-vous noué des contacts avec des artistes-peintres américains ? Qu’envisagez-vous de faire pour les fructifier ?
En effet, j’ai pu tisser des relations avec plusieurs artistes américains. J’ai eu le grand plaisir de prendre contact avec le grand artiste-peintre californien Norton Wisdom. Cet artiste avait déjà visité le Maroc, il a été à Fès et Marrakech.
Quand je lui ai dit que je venais d’ouvrir une maison d’hôte et d’art à Azemmour où il y aura un vernissage de l’artiste-peintre britannique Bill West prévue pour le 10 juillet 2005 (Ndlr : consultez le site www.azemmour-hotel.com),  après avoir montré à cet artiste le site de cette maison, M. Norton Wisdom a été très enthousiaste à l’idée de venir encore une fois au Maroc. Mais cette fois il sera au Maroc pour exposer le 29 juin 2005 ses tableaux dans notre galerie à Casablanca, « Au 9 ». Prévue pour le 29 juin 2005, cette exposition offre au public marocain la possibilité de découvrir les créations d’un grand artiste-peintre contemporain. J’espère en même temps que la visite de M.Norton Wisdom sera pour lui l’occasion d’approfondir ses connaissances sur le Maroc et que, à son retour aux Etats-Unis, il sera un fervent propagandiste de l’image de notre pays auprès des Américains.  

Avez-vous un plan pour exposer d’autres artistes-peintres américains ?
Jusqu’en avril 2006, il n’y aura que des artistes américains. Pour commencer, il aura, disais-je, Norton Wisdom, puis Johann Freeman qui exposera au mois de septembre 2005, et puis après Marc Klemer, l’une des figures marquantes de la jeune génération d’artistes-peintres new-yorkais, qui va clôturer en apothéose le cycle «Spécial Artistes-peintres américains ». 

Les galeristes américains seraient-ils disposés à exposer aussi des artistes-peintres marocains ?
Aux Etats-Unis, j’ai présenté aux galeristes un dossier de presse bien étoffé pour leur montrer que nous avons également de talentueux jeunes artistes comme Younès El Kharraz, Mohamed Nabili, Mounet Cherrat et autres.

Quelle idée ont du Maroc les Américains que vous avez rencontrés ?
Je pense que le Maroc est à la mode aux Etats-Unis. J’ai été frappé, voire étonné de constater qu’il y a beaucoup d’Américains qui voudraient découvrir ou redécouvrir notre pays. Plusieurs médias (des revues de voyage, magazines, quotidiens et autres organes de presse) consacrent plusieurs articles à notre beau pays.
Pour notre part, nous sommes appelés à mener campagne auprès des Américains pour leur montrer que le Maroc est un pays de grande civilisation et que, de par notre histoire, les Marocains ont su rester un peuple tolérant et ouvert au monde. C’est l’une des raisons qui m’ont poussé à faire le voyage aux Etats-Unis.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *