Assa : Un moussem annuel pour renouveler les liens d’allégeance

Assa : Un moussem annuel pour renouveler les liens d’allégeance

Organisé par l’Association du festival d’Assa pour le développement et la communication, sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI en collaboration avec le conseil provincial d’Assa-Zag, la municipalité d’Assa, l’Agence de promotion et de développement économique et social des provinces du Sud et des acteurs de la société civile, ce moussem constitue une occasion de promouvoir les atouts culturels, économiques et touristiques de la région, à travers une programmation variée.

D’après les organisateurs, cette édition qui coïncide avec Aïd Al Mawlid Annabaoui est jalonnée de veillées religieuses, d’activités culturelles, de colloques et de soirées poétiques, en plus de manifestations d’équitation traditionnelle, de course de dromadaires et d’expositions de produits agricoles. Ce grand rassemblement des tribus sahraouies constitue un rendez-vous annuel consacré au renouvellement de l’allégeance  au glorieux Trône Alaouite et à la confirmation de l’unité de ces tribus pour la défense des valeurs sacrées de la nation.

Cette édition prévoit également la tenue d’une conférence sur le patrimoine culturel ainsi que la présentation d’un ouvrage qui retrace l’histoire de cette cité, en plus de stands d’artisanat local destinés à faire connaître les talents des artisans de cette région.

Le moussem annuel de la zaouia d’Assa offre depuis plusieurs années un voyage au cœur de cette civilisation du désert si riche et si particulière, permettant de revisiter les us et coutumes des populations du Sud, avec leurs traditions gastronomiques et vestimentaires ancestrales et leur patrimoine culturel et civilisationnel, ainsi que la relation passionnelle que les tribus entretiennent avec leur milieu naturel.

Dans ce vaste espace saharien, où règne la culture orale et où les habitants sont attachés à la terre et à la patrie, les visiteurs se comportaient de manière spontanée et sincère, empreints de paix et de tolérance.

Cette grand-messe, qui cimente autour d’elle une mémoire collective et au cours de laquelle les tribus du sud du Royaume expriment leur loyauté et leur attachement à SM le Roi Mohammed VI et à la mère patrie, illustre non seulement l’histoire d’une ville, mais aussi d’une région et au-delà, de tout un pays.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *