Au-delà de la fascination

Thema Spécial Maroc. Documentaire de Séverine Labat et Jean-Michel Vennemani. France, 2000. Coproduction : Arte France. Dans le monde musulman et parmi les pays du Maghreb, le Maroc revendique une place à part : avec à sa tête un jeune Roi qui cherche à se démarquer du règne précédent, le pays tente de concilier modernité, Islam et démocratie. Le nouveau Mona- rque, également commandeur des croyants, réussira-t-il à gagner ce pari à multiples inconnues ? Tel est l’enjeu de ce début de règne. Cette émission est une synthèse de l’action du Roi Mohammed VI depuis son accession au Trône en 1999 : l’évolution de la monarchie et des institutions politiques, l’état de l’économie, le statut des femmes, la place de l’Islam, le rôle de l’armée… Un panorama des défis posés à la classe dirigeante et à la société marocaines. Un Roi jeune, populaire, accessible au commun des mortels, voire branché : telle est l’image que Mohammed VI impose dès son arrivée sur le Trône, rompant avec le style autocratique de son père. N’ayant pas souhaité s’installer au palais, le jeune Souverain continue d’habiter sa résidence privée. Il conduit lui-même sa voiture et a congédié une partie de la cour du palais. On le dit simple et sensible au sort des plus démunis. Très vite, il a affirmé sa volonté d’indemniser les victimes d’emprisonnements arbitraires et les familles de disparus. Le retour d’A. Serfaty, célèbre opposant emprisonné puis exilé, celui de la famille de Ben Barka et le limogeage du ministre de l’Intérieur de son père, D. Basri, sont autant de preuves tangibles de la volonté du nouveau monarque d’inscrire son règne sous le signe de la rupture. Ce documentaire déroule la biographie politique du jeune Roi, héritier de la dynastie alaouite qui règne sur le Maroc depuis le milieu du XVIIe siècle. Né en 1963, éléve à l’école du Palais puis au collège royal, Mohammed VI est diplômé de l’université de Rabat et docteur en droit de l’université de Nice. A 11 ans, il représente son père aux obsèques de G.Pompidou. A 17 ans, il effectue une tournée en Afrique et rencontre plusieurs chefs d’État ; dans les années 80, il effectue un stage à Bruxelles auprès de Jacques Delors… Parallèlement, les réalisateurs interrogent des témoins importants tels A. Serfaty, des ministres, des politologues, des journalistes sur l’évolution du pays. Ils rencontrent des jeunes marocaines de Casablanca qui font part de leurs aspirations et mettent en lumière les blocages de la société. Si des évolutions notables sont bien apparues dans le Maroc de Mohammed VI, la plupart des hommes de l’ancien système sont toujours en place. Les difficultés économiques et structurelles sont redoutables alors que la société aspire à des changements véritables. Dans ce pays de 30 millions d’habitants (dont 40 % ont moins de 15 ans), lutter contre le chômage, la marginalisation des femmes, l’exode rural, la corruption et la remise à niveau du système éducatif apparaissent comme les priorités du nouveau régime. Après deux ans de règne, le bilan de l’action gouvernementale, à travers ce Spécial Maroc.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *