Au nom de l’authenticité

Pour les amoureux du dromadaire, compagnon du désert, symbole de patience, l’endurance et la persévérance, un nouveau rendez-vous annuel est né, suite au grand succès qu’a connu la course de dromadaires organisée à l’occasion du Festival Rawafid Azawane 2007 (plus de 460 dromadaires en compétition). Le premier Salon International du dromadaire, sera l’occasion pour mettre en valeur toute une culture de prospérité, d’hospitalité se rattachant à ce fidèle mammifère. Car sans ce courageux animal, d’immenses étendues seraient restées impénétrables. C’est aussi grâce au dromadaire et au chameau que des tribus isolées ont pu communiquer entre elles. A partir des années 80, les gouvernements arabes ont compris que le nomadisme était indispensable à l’équilibre de leur pays. En effet, le dromadaire et le chameau aident des populations à se fixer dans des régions arides. Bête de trait et de bât, il donne aux nomades son lait, riche en vitamine C et sa viande. Son poil sert à la confection des tentes et des sacs. Ses excréments, mélangés à du sable, deviennent du combustible. Quant à ses os, ils finissent en piquets de tente.
Actuellement, dans les Emirats arabes, les courses de dromadaires sont un véritable sport national. C’est donc un véritable hommage qui sera rendu au dromadaire. Cette manifestation se fixe pour objectifs, l’identification des formes et pratiques de l’élevage du dromadaire au Sahara, ainsi que la présentation de tous ses produits dérivés, la promotion, la valorisation et la sauvegarde des pratiques culturelles et sociales sahraouies, et tout particulièrement l’héritage populaire relatif aux dromadaires, la contribution au développement et à l’épanouissement touristique et économique de la région.
Plusieurs moments forts marqueront la première édition du premier Salon international du dromadaire; entre autres, un forum ultra-spécialisé dont le but serait d’organiser des concours d’élevage de dromadaires, de consulter les professionnels du secteur, d’être informé de l’évolution des races et de se mettre au fait des expériences internationales en la matière. Un panel de festivités culturelles et artistiques diverses et variées sera également au menu : exposition de races de dromadaire et ses dérivés, spectacle de danses et musiques traditionnelles du désert, grande course de dromadaires, parades de cavaliers nomades, joutes poétiques et autres traditions orales hassanies, retrouvailles spontanées de populations autour du dromadaire, mais également des conférences et débats à forte connotation culturelle et à dimension économique et scientifique. Les organisateurs ambitionnent de recevoir des centaines de professionnels et de passionnés du dromadaire, tous attirés par l’authenticité culturelle et le caractère exclusif de l’événement.



Programme


Mercredi 5 mars 2008

• Accueil des délégations
• Présentation des délégations
• Folklore et parade

Jeudi 6 mars 2008

• Ouverture officielle du Salon
• Inauguration du parc d’expositions
• Table Ronde
• Tente de poésie

Vendredi 7 mars 2008

• Parc d’expositions
• Concours de peinture
• Activités sociales

Samedi 8 mars 2008

• Éliminatoires de la course
• Finale de la course
• Remise des trophées
• Soirée grand public

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *