«Au Pays» de Tahar Ben Jelloun

«Au Pays» de Tahar Ben Jelloun

«Au Pays» est le titre du nouveau roman de l’écrivain marocain Tahar Ben Jelloun, paru dernièrement aux Editions «Gallimard» à Paris. Dans cet opus, le Prix Goncourt 1987 avec «La Nuit sacrée» met en scène un travailleur immigré à la retraite qui se remémore ses années en France. Le livre évoque l’histoire de Mohamed qui, après 40 ans de dur labeur dans l’Hexagone, n’a aucune envie de quitter son atelier. Il commence alors à faire, avec simplicité et humilité, le bilan de sa vie afin de chasser le malaise diffus qui l’envahit. Il pense à son amour profond pour l’Islam, dont il n’aime pas les dérives fanatiques, il se désole de voir ses enfants loin de leurs racines marocaines qu’il a échoué à transmettre et prend soudain conscience à quel point «lantrit» peut ruiner d’un coup un homme. Après mûre réflexion, il décide de retourner vivre dans son village natal au Maroc pour construire avec toutes ses économies le seul rêve qui lui reste : une très grande maison pour toute sa famille. Quand elle lui semble prête, il décide d’inviter ses enfants à le rejoindre. Il s’installe alors dans l’entrée et commence à les attendre, un jour puis deux, puis des semaines, mais en vain.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *