Beethoven, Un musicien coté

La première ébauche connue du premier mouvement de la 9e symphonie de Beethoven sera mise en vente à Londres, le 17 mai prochain par Sotheby’s, selon la maison de vente aux enchères. Le manuscrit, une partition rectangulaire écrite recto-verso, pourrait atteindre 150.000 à 200.000 livres (240.000 à 320.000 euros), selon Sotheby’s. « La 9e symphonie est incontestablement une pièce majeure de notre civilisation », explique Stephen Roe, directeur du département des manuscrits de la maison d’enchères. « De son ouverture mystérieuse jusqu’à son glorieux choeur final, comportant ‘L’Hymne à la joie’ (qui sert d’hymne à l’Union européenne), cette symphonie est l’une des compositions orchestrales classiques les plus influentes », a ajouté le spécialiste.
Ludwig van Beethoven (1770-1827) aurait écrit ce premier jet en 1818, après avoir reçu une commande de la Société royale philharmonique de Londres. L’oeuvre a été achevée en 1823, puis aussitôt jouée à Vienne. Le manuscrit est mis en vente par la fondation allemande Strecker, dont le but est de récolter des fonds pour les activités musicales. Sotheby’s procèdera le même jour à la vente de la partition originale des « Hébrides », célèbre oeuvre écrite en 1832 par le compositeur allemand Felix Mendelssohn (1809-1847). Il s’agit du dernier manuscrit majeur du compositeur encore en circulation. Selon Sotheby’s, la vente pourrait atteindre entre 500.000 et 700.000 livres (800.000 à 1,12 million d’euros).
La manie de collecter des pièces uniques continue ainsi de faire fureur. L’oeuvre musicale dont toute la teneur se réduit à l’écoute n’échappe donc pas à la manie fétichiste qui marque notre temps.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *