Biennale de Venise : Rahmoun et Touloub dévoilent leurs créations

Biennale de Venise : Rahmoun et Touloub dévoilent leurs créations

Deux artistes marocains représentent le Maroc à la 57ème édition de la Biennale de Venise, prévue jusqu’au 26 novembre 2017.

Il s’agit en effet de Younes Rahmoun et Achraf Touloub. Le premier est l’un des artistes contemporains les plus marqués de sa génération. Sa pratique artistique inclue l’installation, le dessin, les nouvelles technologies et le multimédia. Le travail de Younes, bien qu’introspectif et né de ses recherches personnelles sur le sens de la vie, mène vers un niveau plus large de la spiritualité, présentant quelque chose de bien plus universel. Son voyage spirituel est un fil commun qui noue ensemble ses différents corps de travail. Il faut dire que depuis son jeune âge, Younes Rahmoun dessinait et créait de petites sculptures et installations, testait et expérimentait des matières récupérées de la rue. Après avoir obtenu un baccalauréat en arts plastiques à Tanger, il a intégré l’Ecole des beaux-arts de Tétouan.

Les voyages, la lecture, les rencontres l’ont amené à découvrir de nouveaux territoires. Quant à Achraf Touloub, jeune artiste marocain basé à Paris, il présente un trio d’assemblages mixtes et de dessins annexés. La paire de sculptures murales dévoile des étendues de sacs de couchage en nylon. «Le résultat final est à la fois séduisant et brut, ou peut-être grossièrement séduisant». Dans ses dessins et vidéos, Achraf Touloub développe sa vision du paradigme traditionnel et de ses possibles mises en image dans un contexte immédiat et globalisé. Ses travaux se veulent l’expression d’un consensus entre les différentes dimensions qui construisent l’image aujourd’hui.

Pour rappel, la 57ème édition de la Biennale de Venise dévoile une variété d’artistes originaires de plus de 85 pays. Ils sont représentés par leurs pavillons et leurs commissaires. Selon les organisateurs, Venise sera animée par toute une foule d’événements artistiques, inspirés du thème de la vitalité de l’art. L’édition remettra cette année un Lion d’Or à la carrière d’une icône du féminisme, l’artiste plasticienne américaine Carolee Schneemann, célèbre pour avoir utilisé son propre corps comme matière première à ses performances autour de la sexualité. L’événement est ouvert au public jusqu’au

26 novembre.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *