Bilan prometteur du « Temps du livre »

Le projet « Temps du livre » initié par le secrétariat d’Etat à la Jeunesse a donné des résultats prometteurs. En effet, quelques jours avant la fin de la campagne de collecte des livres, le département de Mohamed El Gahs, comptabilisait pas moins de 132.000 ouvrages gracieusement remis par des institutions publiques, des sociétés privées et des particuliers.
Selon Mohamed Bouchto, coordinateur du projet « Temps du livre », le ministère est en train de finaliser les comptes et bientôt le chiffre définitif des livres collectés sera rendu public. Bouchto estime que ce chiffre pourrait aisément dépasser les 150.000. Une cellule a d’ailleurs spécialement été créée au niveau central pour rassembler toutes les informations. Pour chaque don, un bon de livraison est remis par les services du ministère. Ce bon comporte le nom du livre, de son auteur, l’identité du donateur ainsi que l’état du livre.
Jusqu’à présent, les collectes ont concerné des romans, des recueils de poésie, ainsi que des livres scolaires. Des ouvrages d’auteurs prestigieux ont par ailleurs été remis par les mécènes. Ces auteurs sont marocains, arabes, comme Najib Mahfoud, ou européens. « Certains donateurs ont même proposé d’offrir à ce projet la moitié de leur bibliothèque », explique avec fierté Mohamed Bouchto. Plusieurs institutions ont même proposé au secrétariat d’Etat à la Jeunesse de leur offrir un nombre considérable d’ouvrages. « C’est le cas également de certains écrivains marocains célèbres », poursuit Bouchto. Ces derniers ont rencontré des difficultés pratiques pour effectuer, par eux-mêmes, la livraison.
A ce titre, le département d’El Gahs est en train de réfléchir à des modalités de collecte des livres au domicile même des donateurs, qu’ils soient des institutionnels ou des particuliers. Pour ce faire, un numéro vert pourrait être mis en service. Le secrétariat réfléchit également à des partenariats avec une société publique ou privée capable d’effectuer des collectes à domicile. « Ce partenariat peut également être efficace avec les pharmaciens », souligne Bouchto. En tout cas, toutes ces idées montrent que la campagne de collecte a eu un franc succès.
Cependant, après la collecte le secrétariat d’Etat passera à une phase encore plus laborieuse, celle de l’installation des bibliothèques. Leur nombre n’a pas encore été déterminé de manière définitive. Mais le but est de créer une bibliothèque dans chaque maison de jeunes, club des femmes, centre de protection de l’enfance.
A noter que du 19 au 22 février, le secrétariat d’Etat organise une formation pour 20 formateurs dans la gestion des bibliothèques. Car chacune de ces dernières, doit être gérée par un cadre spécialement formé pour cette mission. Même chose pour les colonies de vacances. En avril prochain, les moniteurs recevront une formation dans laquelle, pour la première fois, la lecture occupera une place importante. Désormais, les vacances scolaires doivent également rimer avec lecture.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *