«Black swan» triomphe aux «Oscars» du cinéma indépendant

«Black swan» triomphe aux «Oscars» du cinéma indépendant

James Franco, l’acteur principal de «127 heures» – qui lui vaut aussi une nomination à l’Oscar, dimanche – a été distingué pour l’interprétation masculine lors de la cérémonie, qui se tenait comme chaque année sur la plage de Santa Monica, une ville en bord de mer à l’ouest de Los Angeles. Darren Aronofsky, qui concourt aussi à l’Oscar du meilleur réalisateur, a tenu à remercier «avant tout ceux qui sont les principaux outils d’un réalisateur : les formidables acteurs». «Je remercie aussi ceux qui ont finalement misé sur le film en réunissant les fonds petit à petit, et qui sont maintenant richissimes», a ajouté le cinéaste, dont le film au budget de 13 millions de dollars a failli ne jamais voir le jour faute de financement, et qui a récolté à ce jour plus de 200 millions de dollars de recettes à travers le monde.
Le trophée du meilleur film étranger est allé au film britannique «Le discours d’un roi» -le favori des Oscars avec 12 nominations- tandis que le trophée du meilleur scénario a été remporté par Stuart Blumberg et Lisa Cholodenko pour «Tout va bien! The kids are all right». Uma Thurman, Jesse Eisenberg, Eva Mendez, Nicole Kidam et Mark Ruffalo étaient quelques-unes des autres stars présentes à la cérémonie. Le prix du documentaire a quant à lui été attribué à «Faites le mur», un film officiellement signé par l’artiste de rue britannique anonyme Banksy. L’artiste, qui dissimule jalousement son identité, n’est pas monté chercher son prix, laissant ce soin au Français Thierry Guetta, alias Mr. Brainwash, le personnage principal du film. «Faites le mur», également nommé à l’Oscar, raconte comment Guetta, en s’intéressant au graffiti dans les rues de Los Angeles, finit par devenir lui-même un artiste vendant ses oeuvres pour des dizaines de milliers de dollars. Mais le film a soulevé beaucoup de questions, certains y voyant un coup monté de Banksy, qui aurait créé de toutes pièces le personnage de Guetta.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *